PSG : les accusations sur le fichage ethnique écœurent Pierre Ménès

Selon Football Leaks, le PSG aurait fiché des jeunes joueurs en fonction de leur origine ethnique et aurait utilisé ce critère dans la décision de ne pas recruter au moins l’un d’entre eux. 

Telle est la conclusion d’une enquête sur le PSG menée par Mediapart sur la base de documents des Football Leaks, à laquelle le conditionnel reste en vigueur.

Selon ces mêmes documents, certains recruteurs du PSG auraient rempli, de 2013 à 2018, des fiches d’évaluation de jeunes footballeurs qui comprenaient une section « origines » avec quatre choix : « Français », « Maghrébin », « Antillais », « Africain ». En France, et comme le précise Mediapart, la loi interdit de « collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques des personnes. »

Contacté par le média, le PSG a confirmé l’existence d’un fichage mais prétend que la direction du club n’était pas au courant. Sur son compte Twitter, Pierre Ménès n’a pas caché son agacement face  cette nouvelle révélation, laissant clairement entendre qu’il n’y croyait pas une seule seconde. « Derniers fruits de la formation parisienne : Kimpembe Dagba Nsoki Bernede Diaby Weah. Acharnement grotesque. »

JP