PSG – Mercato : Daniel Riolo est en extase devant la priorité hivernale de ThomasTuchel

Daniel Riolo est terriblement fan de Julian Weigl, milieu de terrain du Borussia Dortmund (23 ans) que le PSG serait proche d’enrôler avant la fin du mercato hivernal. 

« Quatorze jours pour recruter c’est court. Mais on travaille et j’ai confiance dans le fait qu’on puisse recruter les joueurs dont on a besoin. » Thomas Tuchel a été bref concernant le mercato lors de son point presse du jour.

L’entraîneur allemand du PSG doit savoir que la venue de Julian Weigl est creusée à l’heure actuelle dans la capitale. Courtisé depuis quelques jours par Antero Henrique, le milieu du Borussia Dortmund (23 ans) pourrait être transféré contre un chèque de 25 millions d’euros dans les heures qui viennent même si la piste menant à Leandro Paredes semble plus avancée.

Daniel Riolo, et c’est assez rare pour être signalé, est totalement fan du joueur allemand. « Si tu peux avoir un mec comme Julian Weigl maintenant n’hésite pas et prend le maintenant ! Je ne prendrais pas Idrissa Gueye. Weigl, c’est un très bon joueur, a-t-il assuré sur RMC. C’est normal qu’il ait été dépassé par Witsel, car pour moi le Belge a toujours été un joueur sous-estimé par ses choix sportifs comme la Russie, mais regarde sa Coupe du Monde. Witsel est le genre de joueur que le PSG aurait dû prendre. Je ne trouve pas que c’est aberrant qu’il l’ait poussé Weigl sur le banc, mais cela ne réduit pas les qualités du milieu allemand. Weigl ce n’est pas rien, pour moi ce serait un bon transfert. » 

Avec la potentielle arrivée de Weigl au PSG, Riolo estime que Marco Verratti pourrait être mis dans l’ombre. « À terme, si tu le prends avec Frenkie De Jong après c’est Verratti qui n’aura plus sa place. La vérité, elle est là. Ça fait cinq ans que Verratti est là et il n’y a plus de progression, a-t-il poursuivi. Si cette année, Verratti te sort un gros match en Ligue des Champions, on sera tous contents, car on connait ses qualités, mais par rapport à tous les milieux de terrain en Europe il est derrière. Il ne marque pas, il ne frappe pas, il ne fait pas de passe décisive. Weigl, il envoie, c’est le genre de n°6 comme Fernandinho, Casemiro ou Busquets. En profil, on le retrouve dans ces trois-là. »

JP