PSG – Mercato : la gestion du cas Adrien Rabiot fait des étincelles en interne

PSG : Hatem Ben Arfa allume Nasser Al-Khelaïfi, Véronique Rabiot enfonce le clou

Envoyé en réserve puisqu’il refuse de prolonger son contrat, Adrien Rabiot a décidé de contester la décision du PSG. En interne, ce dossier fait encore débat.

Une nouvelle étape a été franchie dans le dossier Adrien Rabiot, mis au ban depuis la mi-décembre en raison de son refus de prolonger son contrat qui s’achève en juin et qui a été envoyé s’entraîner avec la réserve depuis vendredi.

Non content de sa situation, le milieu international a donné une tournure juridique au différend l’opposant à son club formateur en saisissant hier la commission juridique de la Ligue (LFP), via le syndicat des joueurs professionnels (UNFP). Ladite commission se réunit aujourd’hui mais, selon L’Équipe, il était encore prévu qu’il en fasse de même aujourd’hui puisque la procédure que Rabiot vient de lancer ne semble pas avoir fait changer d’avis les décideurs parisiens, dont Antero Henrique.

Problème : tous au sein du club ne partagent pas la position du directeur sportif portugais. « En interne, cette nouvelle mesure n’est pas du goût de tout le monde et, aujourd’hui, il ne faut pas exclure que Paris fasse machine arrière et l’autorise à s’entraîner de nouveau avec les pros, comme c’était le cas jusqu’au départ en stage à Doha, la semaine passée », peut-on lire dans le quotidien sportif du jour.

Hier, à l’UNFP, on laissait entendre que cette mesure était discriminatoire et que le club n’était pas loin du harcèlement envers l’un de ses salariés. Rabiot, lui, est bien conforté dans son choix de rester et partir libre en juin, date d’expiration de son contrat. Ambiance…

JP