PSG – Mercato : une riposte judiciaire envisagée contre le fair-play financier

S’il avait accepté l’accord de règlement de l’UEFA sans faire de vagues en 2014, le PSG envisage une action judiciaire s’il est repris par le fair-play financier.

Alors que l’éventuelle sanction de l’UEFA à l’encontre du PSG se fait toujours attendre, le club de la Capitale préparerait déjà la riposte. Alors que l’annonce de la décision du fair-play financier est attendue pour ce mercredi, L’Equipe croit savoir que la direction parisienne envisagerait sérieusement une contre-attaque en justice si de nouvelles restrictions trop lourdes lui étaient imposées suite à la décote de ses partenariats qatariens par l’instance.

L’exemple Real Madrid pour dénoncer une injustice

Estimant avoir présenté des comptes à l’équilibre, le Paris Saint-Germain entendrait ainsi prouver que leur dossier est éminemment politique. Au cœur de la démonstration francilienne selon le quotidien ? Les transferts au Real Madrid de Zinédine Zidane et Luis Figo en 2000 et 2001. A l’époque, les Merengues avaient dépensés 134 M€ sur deux joueurs au Mercato alors que ces investissements représentaient alors une part importante des revenus du club, passé de 139,2 à 164,5 M€ d’une année sur l’autre. Un ratio supérieur au double transfert de Neymar et Mbappé par rapport au chiffre d’affaire avancé par le PSG cette saison (540 M€). A l’époque, les premiers « Galactiques » de l’ère Florentino Perez avaient permis au Real de remporter non seulement des titres mais de doper économiquement ses revenus jusqu’à devenir l’équipe la plus riche du Monde. On notera aussi que les Merengues s’étaient appuyés sur l’interventionnisme de l’Etat, rachetant le centre d’entraînement de Valdebebas quelques années plus tard.

Arnaud Carond