PSG : Nasser Al-Khelaïfi, le bilan de la saison… Daniel Riolo tire à balles réelles

Via son blog, le consultant de RMC Sport Daniel Riolo a dressé un bilan froid du PSG. Tout le monde en prend pour son grade.

Le PSG est officiellement champion de France. Un suspens – qui n’en était pas un – qui a pris fin dimanche dernier, lorsque le LOSC a concédé le match nul face à Toulouse (0-0). Pour fêter ce titre, le club parisien a renoué avec le succès face à l’AS Monaco et un triplé de l’intenable Kylian Mbappé (3-1). Ce huitième titre de champion de France, le club de la capitale ne l’a pas réellement célébré, banalisant ce trophée qui ressemble plus à une consolation au vu de la nouvelle campagne européenne décevante.

Alors que le Paris Saint-Germain peut remporter un nouveau trophée samedi prochain face au Stade Rennais (Coupe de France), le consultant Daniel Riolo a dressé un bilan de la saison parisienne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier n’y va pas de main morte. « L’équipe était en attente de choses plus grandes en Ligue des champions. Champion national, ça a ressemblé à une consolation. La faute à une faible adversité, à un titre promis avant même que la compétition ne commence. Peu importe l’entraîneur et l’idée de jeu. Ça se termine toujours de la même façon. Champion et minable en Ligue des champions. À présent, plus personne n’a envie de fêter quoi que ce soit. Le titre attendu ne procure plus la moindre émotion », a-t-il réagi.

Par la suite, Daniel Riolo a sorti le fusil pour remettre en cause l’organigramme du Paris SG. Encore une fois, ce dernier ne mâche pas ses mots et tout le monde en prend pour son grade. « Le président gère mille choses, mille activités et même s’il a progressé, il connaît peu le foot. Autour de lui, ceux qui ont son oreille, ne le connaissent pas plus. En dessous, c’est la lutte pour le pouvoir. Les clans se partagent les postes. C’est curieux, alors que chaque année, on croit que le club va s’améliorer, ça semble pire ! Cet été on va encore y croire. Croire au changement, à la prise de conscience. La Coupe de France attendue samedi n’apportera rien de plus. Eu égard à l’attente, aux moyens, aux joueurs de l’effectif, à l’adversité, le Paris SG vient de boucler la pire saison de l’ère QSI », a-t-il lâché.

S.T.