PSG : soupçonné de corruption, Nasser Al-Khelaïfi se défend

false

Mediapart rapporte que le président parisien a été entendu cette semaine dans le cadre d’une affaire de corruption en rapport avec l’attribution des Mondiaux d’athlétisme au Qatar.

Le PSG se serait bien passé de cette affaire et Nasser Al-Khelaïfi le premier. Mardi, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait donné raison au club de la capitale et mis fin à la procédure de l’instance de contrôle financier de l’UEFA, qui souhaitait réexaminer les finances du club sur la période 2015-2017. Mais selon Médiapart, le Qatari a été entendu le lendemain par la justice française et placé sous le statut de témoin assisté dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet national financier.

Cette enquête concerne une affaire de corruption et blanchiment aggravé pour l’attribution des Mondiaux d’athlétisme au Qatar. 3,5 millions de dollars auraient été versés en 2011 par la société Oryx Qatar Sports Investment, détenue à parts égales par le patron du PSG et son frère Khalid, sur le compte de PMD, une société détenue par Papa Massata Diack, le fils de Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

Pour sa défense, le président du PSG aurait assuré au juge que son frère était « la seule personne ayant le pouvoir de signature ». « Je n’ai pas la signature et je ne peux pas engager la moindre dépense ».

Laurent HESS

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000