ASSE : effectif, Reims, trêve, derby sans supporters… le point complet de Gasset

Présent devant la presse à deux jours de la réception du Stade de Reims (20h), l’entraîneur de l’ASSE Jean-Louis Gasset a prévenu ses joueurs.

Si l’ASSE a livré un match des plus spectaculaires dimanche dernier face au SCO d’Angers (4-3), Jean-Louis Gasset ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Et il désire par dessus tout que les Verts capitalisent sur cette belle victoire, devant le Stade de Reims ce samedi à Geoffroy-Guichard (20h), histoire d’arriver plus sereins à la trêve internationale.

« Ce que je retiens du match contre Angers ? Quand on va au bout des choses, on peut renverser des montagnes. On trace notre route. Quand on travaille tous ensemble ça peut marcher, a-t-il affirmé devant les médias. Sur l’état d’esprit, c’est le match référence. Après on a plein de trucs à travailler. Il ne faut pas non plus que ce soit un feu de paille. »

Gasset pourra déjà compter sur un point positif : son groupe est au complet. « L’effectif est au complet pour la réception de Reims. Tout le monde est prêt à jouer. La semaine dernière, on a vu l’importance des joueurs entrants. Tout le monde doit être dans cet état d’esprit, a-t-il poursuivi. C’est une équipe très difficile à manoeuvrer. Ils ont pris très peu de buts, ils sont bien organisés. Ils vont contrer. C’est le lot des équipes qui viennent prendre un point. »

Questionné sur l’absence de supporters stéphanois pour le derby contre l’OL le 23 novembre, Gasset s’est dit déçu mais sans vraie solution. « La Ligue a tranché, on n’y peut rien, a-t-il soufflé. Le football c’est la fête. Quand c’est un derby, les supporteurs méritent d’être au stade. Je dis toujours qu’il faut discuter mais personne ne discute. C’est ennuyeux… Quand il y a un huis clos, partiel ou total, ce n’est pas la fête. Ça dure depuis un bon moment, et on n’est pas le seul club concerné. C’est fatiguant car nous, on y peut rien. On est impuissant. Faire appel ? C’est le club qui décidera. »

Enfin, le coach de l’ASSE s’est déjà projeté sur la trêve internationale qui arrive la semaine prochaine. Celle-ci pourrait être à double tranchant pour les Verts. « Est-ce que la trêve va faire du bien ? Ça dépendra du résultat face à Reims. Quand on passe 15 jours avec un dernier résultat autre que celui escompté, c’est long. Mais ça fait du bien de décompresser », a-t-il conclu.

JP

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.