ASSE : Jérémy Clément comme avant

Impeccable lors des derniers matches dans son rôle de sentinelle, le n°6 de l’ASSE fait taire les critiques. Un retour en forme qui tombe à pic.

Si les résultats restaient convenables en janvier, la qualité de jeu de l’ASSE laissait franchement à désirer. Un constat qui n’a plus lieu d’être après la victoire éclatante sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (4-1) et le match nul concédé dimanche dernier contre Monaco (1-1), tout heureux de ramener un point du Chaudron après une partie où le dauphin du PSG a souffert. Interrogé par “Le Progrès”, Jérémy Clément a imputé cette amélioration du jeu stéphanois au retour au 4-3-3 opéré par Christophe Galtier. “On est mieux dans l’esprit, on fait plus d’efforts les uns pour les autres, soutenait le n°6. Dans nos têtes aussi, on est mieux. Du coup, ça se ressent dans notre jeu. On est revenu au 4-3-3 qui a fait la force de Saint-Etienne à une période donnée. On y a forcément plus de repères. On a retrouvé un certain équilibre. Peu importe qui joue. Il y a beaucoup de concurrence mais chacun aura la chance de se montrer et de donner le maximum. Dans la qualité de jeu, c’était très pauvre avant les matches à Rennes et à Bordeaux. Là, on ne doit pas se relâcher parce qu’on est 4es. Il faut avoir de l’exigence. On n’a rien gagné.”

« Je continuerai à tout donner »

Les Verts n’ont encore rien gagné mais une belle fin de saison les attend, eux qui sont encore sur trois tableaux avec le championnat, la Ligue Europa et la Coupe de France. Clément, lui, pouvait craindre pour son temps de jeu il y a peu. Depuis le début de l’hiver, il avait glissé vers le banc lors des gros matches et l’arrivée d’Ole Selnaes à son poste n’était pas un signe très positif pour lui. Mais depuis que l’ASSE a retrouvé son système de jeu “historique”, le Biterrois enchaîne les bons matches. Ce fut le cas dimanche dernier contre Monaco. Devant la défense, l’ancien Lyonnais et Parisien a parfaitement cadenassé le milieu de terrain, grâce à son placement et une agressivité qui avait pu lui faire défaut ces derniers temps. A 32 ans, le voilà qui retrouve le niveau qui était le sien avant sa grave blessure d’il y a trois ans contre Nice.

Clément, sous contrat jusqu’en juin 2018, est par ailleurs revenu sur cette fameuse liste de joueurs indésirables à laquelle il aurait été inclus durant le mercato, selon “L’Equipe”. “Je vais avoir 32 ans. Malheureusement ce n’est pas moi l’avenir mais je continuerai, dans le temps qu’il me reste à Saint-Etienne à tout donner pour ce club, a-t-il expliqué, toujours dans “Le Progrès”. Ça fait cinq ans que je suis ici. J’ai forcément connu des matches au cours desquels je n’ai pas été bon mais j’ai toujours tout donné sans tricher. Cette histoire de la liste noire, ce n’est pas gratifiant. Dans le football, ce qui me dérange, c’est qu’on oublie assez vite. Cette liste a pu en booster certains. Moi, ça m’a plus dérangé par rapport à mes proches, qui s’inquiétaient un peu. Pour ma part, je suis resté très serein. J’ai un contrat et une relation de confiance avec le coach.” Une relation de confiance qui s’est traduite par sa prolongation jusqu’en 2018, l’été dernier et que son temps de jeu du moment ne dément pas. Et comme Jérémy est à son avantage…

Laurent HESS, à Saint-Étienne