ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Khazri, c’est de la dynamite ! »

ASSE : primes, salaires... Les petits secrets des Verts révélés !

Notre correspondant à Saint-Etienne Laurent Hess revient sur la victoire des Verts contre l’OM (2-1) hier soir en insistant sur le rôle joué par Wahbi Khazri, auteur d’un doublé.

« Avec le match nul de l’OL à Toulouse (2-2), l’ASSE avait la possibilité hier soir de passer devant son rival historique avant le derby de dimanche en cas de victoire face à son autre rival historique, l’OM. Et cette possibilité, on a longtemps cru que les Verts n’allaient pas la saisir. Menés suite à l’ouverture du score de Kévin Strootman (16e), les Stéphanois n’ont adressé leur premier tir cadré qu’une minute avant l’égalisation de Wahbi Khazri, sur un penalty que l’ancien rennais avait lui-même provoqué (59e). Et alors que Steve Mandanda était beaucoup moins sollicité que Stéphane Ruffier, décisif sur un face à face avec Lucas Ocampos (81e), c’est encore Khazri, sur un missile, qui vint donner la victoire aux Verts, pour le plus grand bonheur du Chaudron (88e).

Une victoire dimanche soir et l’OL serait à 5 points

« Impossible d’avoir une bonne équipe sans un bon gardien et un bon buteur », a l’habitude de dire Bernard Caiazzo. Avec Ruffier et Khazri, les Verts ont les deux, c’est une certitude. A Guingamp (1-0) déjà, lors du match précédent, le Basque et le Tunisien avaient porté l’équipe à bout de bras. Dans son analyse du match, Jean-Louis Gasset a dit qu’il ne fallait pas remercier uniquement Khazri mais toute l’équipe.

« Wahbi est le dernier maillon de la chaîne. Il est efficace. Il finit le travail. Mais on peut aussi dire merci à Ruffier, Perrin, M’Vila. C’est toute l’équipe ». Les quatre joueurs cités ont été exemplaires contre l’OM, mais Timothée Kolodziejczak le reconnait : les Verts n’étaient pas dans un grand soir. « Honnêtement, on n’a pas bien joué. On s’en sort bien », a commenté le défenseur. Yann M’Vila, lui, a insisté sur le rôle de Gasset. « On était menés à la mi-temps mais on n’a pas paniqué. Le coach nous a indiqué la marche à suivre et comme souvent, ça s’est passé comme il l’a dit. Il a trouvé les bons mots pour nous motiver. Il nous a bien remobilisés ».

Pour battre l’OL dimanche, il faudra tout de même que l’ASSE fasse preuve d’une meilleure maitrise et que certains joueurs haussent leur niveau. On pense à Rémy Cabella, complètement improductif face à ses anciens coéquipiers, ou encore à Gabriel Silva, dont le retour à la compétition, laborieux, ne peut qu’inciter Gasset à réclamer le renfort d’un latéral gauche d’ici la fin du Mercato. En attendant, le but victorieux de Khazri est dans toutes les têtes, aujourd’hui. Au Baby foot, l’ASSE aurait gagné 2-0 hier soir avec cette « gamelle ».

Quelle frappe ! Le 12e but du Tunisien, un sacré tueur à gages celui-là… Une victoire dans le derby et l’ASSE, 3e de L1 à 1 point de Lille, reléguerait l’OL à 5 points dimanche soir. Les 40 000 supporters qui garniront le Chaudron sont déjà prêts à pousser très fort pour ça. »

Laurent HESS