ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « Salibur peut s’en vouloir ! »

ASSE : Robert Herbin tape fort sur un autre coupable que la VAR à Nice

Notre correspondant à Saint-Etienne Laurent Hess considère que les Verts se seraient certainement imposés à Nice (1-1) si l’expulsion de Yannis Salibur n’avait pas remis les Aiglons dans le match.

« Il n’y a pas eu de vainqueur dimanche après-midi à l’Allianz Riviera. Mais les deux équipes sont passées très près de la victoire, au terme d’un match rythmé, tendu et riche en rebondissements. Les Niçois ont raté une balle de match dans le temps additionnel par Pierre Lees-Melou, qui n’a pas cadré sa reprise alors que les buts stéphanois étaient grand ouverts. Mais l’ASSE aussi aurait pu repartir de la Côte d’Azur avec les trois points. Elle aurait même dû le faire. A 1-0 après l’ouverture du score de Loïs Diony, les Verts avaient le match en main et ils étaient en supériorité numérique avec l’expulsion de Christophe Hérelle, coupable d’avoir descendu Robert Beric. Mais sur le coup franc, très bien placé, Yannis Salibur frappa au milieu du mur et il se fit bêtement expulser pour un deuxième carton jaune quelques instants plus tard. Un  carton rouge qui remit les Niçois dans le match, et ceux-ci égalisèrent par un penalty de Wylan Cyprien pour une faute peu évidente de Kévin Monnet-Paquet sur Allan Saint-Maximin. Sur l’action, les Verts peuvent regretter que l’arbitre n’ait pas fait appel à la VAR, eux qui n’avaient déjà pas eu de chance avec l’arbitrage lors de leur dernier déplacement à Bordeaux (2-3).

Gueye a montré de belles choses

Mais ce que l’on regrette le plus, c’est bien l’expulsion de Salibur. Prêté par Guingamp, le milieu offensif avait un rôle important à jouer à Nice en l’absence de Rémy Cabella et Wahbi Khazri. Lui-même avait dit avant la rencontre qu’il n’était pas assez performant depuis son arrivée dans le Forez. Pas sûr que sa prestation à l’Allianz Riviera vienne lui donner plus de crédit… Le plan de Jean-Louis Gasset, qui avait choisi d’aligner un 3-4-1-2 pour cette rencontre, aura bien fonctionné pendant une heure. Pour son retour, Loïc Perrin a rassuré, aux côtés de Timothée Kolodziejczak et de William Saliba, irréprochables eux aussi. Offensivement, Diony a inscrit son 5e but de la saison et le jeune Makhtar Gueye, entré en jeu en fin de partie, a fait belle impression. Le longiligne sénégalais, que l’on n’avait plus revu depuis son but à Strasbourg (1-1) en début de saison, aurait même pu faire la différence sur un contre, si Arnaud Nordin n’avait pas buté sur Walter Benitez. Au final, s’il y avait certainement mieux à faire à Nice, malgré les blessés et les suspensions, l’ASSE n’a pas perdu. Elle est toujours devant l’OGCN au classement. Vu ce qu’a raté Lees-Melou sur la dernière action, c’est déjà ça. Et on s’en contentera. »

Laurent HESS