ASSE : le bilan des Verts au quart de la saison

Battue à Lille (1-3), l’ASSE a déçu au stade Pierre Mauroy. Mais au quart du championnat, elle pointe à la 5e place, alors que son début de saison est pourtant loin d’être convaincant.

Jean-Louis Gasset avait dit tout le bien qu’il pensait des Nordistes, de leur Mercato et de leur coach, Christophe Galtier. « Après une saison très difficile, Lille a réalisé un bon Mercato. Les Lillois ont su garder le joueur que beaucoup de clubs voulaient en Europe (ndlr : Nicolas Pépé). J’ai vu leur match contre Marseille (3-0). Ils sont complets. Ils ont des atouts offensifs, une des meilleures défenses de L1.

C’est une très bonne équipe. Elle percute. Et à Gasset de donner les clés de la rencontre : « C’est un déplacement périlleux. Les Lillois ont gagné leurs quatre premiers matches à domicile. Bamba et Pépé en sont à cinq buts. Contre eux, il faudra bien geler le ballon au milieu. Il faudra être très bons techniquement. » Malheureusement, les Verts n’ont pas été au niveau requis dans le Nord où Bamba et Pépé s’en sont donnés à cœur joie, en profitant des lacunes d’une défense verte bien trop lente et passive.

Des soucis derrière, au milieu et devant

Dépassé, Loïc Perrin a stigmatisé les difficultés de l’arrière-garde verte, où William Saliba et Timothée Kolodziejczak n’ont pas été aidés pour défendre sur le duo Bamba-Pépé, sur les côtés. Au milieu, Yann M’Vila, moins influent depuis le début de la saison, est passé à côté de son match, comme Yannis Salibur et Kévin Monnet-Paquet, alors que Wahbi Khazri, touché contre Monaco, est apparu en dedans, en pointe. Les entrants, Romain Hamouma, Arnaud Nordin et Loïs Diony, ont apporté un peu plus de vitesse, mais il était trop tard. Cette défaite à Lille est venue enrayer la bonne dynamique de l’ASSE, qui restait sur trois victoires consécutives. Elle est venue, aussi, sanctionner le relâchement des joueurs, qu’avait noté Gasset devant les médias, lors de son point presse, l’avant-veille de la rencontre.

5e quand même

Au quart du championnat, les Verts pointent à la 5e place de la L1, derrière Paris, Lille, Marseille et Montpellier, devant Lyon. Ils sont donc dans les temps par rapport à leur objectif européen. Après 9 journées, on peut considérer que ce classement est assez flatteur, vu le niveau de jeu affiché. Après un Mercato ambitieux, on s’attendait à mieux. Les Verts ont débuté leur saison par une victoire tirée par les cheveux face à Guingamp (2-1), avant d’arracher un point à Strasbourg (1-1) grâce au jeune Gueye, puis de faire deux matches nuls à Montpellier (0-0) et contre Amiens (0-0). Après leur défaite à Paris (0-4), ils ont enchaîné trois victoires contre Caen (2-1), à Toulouse (3-2) et face à Monaco (2-0).

Sur le plan comptable, ce début de saison est très honnête. Mais il n’y a guère qu’en deuxièmes mi-temps contre Amiens et Caen, et face à Monaco, que les Verts ont séduit. Il faudra qu’ils haussent le niveau pour arriver à leurs fins. Pour cela, il serait préférable que certains cadres, et non des moindres, retrouvent le leur. Et vite. Sinon…

Laurent HESS