ASSE : Loïc Perrin fait le point avant la venue de Rennes

Sur France Bleu, Loïc Perrin est revenu sur la défaite à Lille (1-3) lors de la dernière journée de L1, sur le début de saison de l’ASSE et ses prochaines échéances. Morceaux choisis de son intervention.

Sur la défaite à Lille

« Je ne sais pas si on peut dire que le LOSC était trop fort. En tout cas sur ce match, les Lillois ont mérité leur victoire. On savait cette équipe très en forme après avoir battu Marseille 3-0. On savait qu’elle avait un gros potentiel offensif. Elle l’a encore démontré. Nous, on a démarré timidement mais après avoir pris ce premier but, on a repris un peu le dessus. C’est ce deuxième but en début de deuxième mi-temps qui nous a fait mal. C’est un peu la copie conforme du premier. Jonathan Bamba a fait deux frappes, il a mis les deux où il fallait. C’est un peu rageant. On a eu quelques opportunités après mais on a été moins performants que sur les derniers matches. C’est un petit coup d’arrêt mais on est tombés sur une équipe qui était en pleine bourre, qui a envie de jouer les mêmes rôles que nous. »

Sur l’ambiance thalasso avant Lille

« L’ambiance thalasso? Moi je ne me suis pas trop entraîné cette semaine, je n’ai pas trop pu. Je n’étais pas là, je ne sais pas trop s’il y a eu du relâchement. On peut chercher à chaque fois des causes sur les performances du week-end. Je pense que malgré tout, on est assez grand et qu’il y a assez d’expérience dans l’équipe pour savoir l’importance des matches. A Lille, ça ne l’a pas fait. »

Sur les ambitions de l’ASSE

« Quand on regarde le classement, on perd contre les deux premiers du classement. Paris, quand on voit leur match contre Lyon… Ils sont champions. Neuf matches, neuf victoires, c’est un rouleau compresseur. Même s’ils font un ou deux faux pas dans la saison, ce qui va sûrement arriver, personne ne pourra les arrêter. Derrière le PSG, c’est ouvert. La saison est encore très longue, il peut se passer beaucoup de choses. Il ne faut pas décrocher de ce haut de tableau. Il faut lutter le plus longtemps possible et on verra ce qui se passera. Il y a pas mal d’équipes qui prétendent à ces places. Lille et d’autres qui n’ont peut-être pas fait un très bon début de saison mais qui vont revenir dans la course. On a parlé de nous comme prétendants au podium car on a gagné trois matches d’affilée. Là on a perdu donc on va moins parler de nous. C’est comme ça. Si on refait une petite série d’ici un mois, on reparlera de nous. Déjà, contre Rennes, il va falloir regagner à domicile pour refaire un bond au classement.

Sur les soucis défensifs de l’équipe

«  Défendre, c’est un travail d’équipe. Quand on ne prenait pas beaucoup de buts, ce n’était pas que la défense qui ne prenait pas beaucoup de buts. C’est quelque chose qu’il faut qu’on arrive à travailler. On a un plan de jeu. Le coach aime bien qu’on ait le ballon et qu’on prenne un peu des risques, c’est comme ça aussi que nous prenons du plaisir. Je pense que les équipes nous étudient bien. On a des joueurs qui aiment avoir le ballon donc forcément on s’expose à des contres, et il y a des joueurs qui vont très vite dans les autres équipes. Il y a de plus en plus de joueurs qui se projettent très vite vers l’avant. »

Sur William Saliba

« William Saliba, c’est encore un jeune joueur qui a fait une très bonne préparation avec nous et qui est très serein quand il joue avec nous. On l’a encore vu à Lille où j’ai bien aimé sa prestation. Il est là, il a envie de jouer. S’il est là, ce n’est pas par hasard. C’est un joueur en devenir. Il a la chance de jouer avec des joueurs comme Debuchy, M’Vila, Cabella, qui ont fait quand même des grands clubs. Il faut qu’il apprenne, mais c’est bien parti pour lui. Ce n’est que le début mais il a toutes les qualités pour, je l’espère, dans l’avenir jouer. »

Laurent HESS