ASSE – Mercato : faut-il faire revenir Oussama Tannane cet hiver ?

Le débat de la semaine dans But! Saint-Étienne concerne l’éventuel retour d’Oussama Tannane à l’ASSE lors du mercato hivernal. Prêté à Las Palmas, serait-il un bon choix ? 

OUI

« Les choses se passent mal pour Tannane à Las Palmas. Le Marocain ne joue plus et il déprime, loin de sa famille, aux Canaries. Son prêt chez les Jaune et Bleu est assorti d’une option d’achat mais peu de chances que les Espagnols la lèvent au rythme où vont les choses. La question d’un retour anticipé de l’ancien joueur d’Almelo peut donc se poser. Et je considère que Tannane pourrait rendre de précieux services à l’ASSE lors de la deuxième partie de saison. A son poste, hormis Cabella, personne ne donne vraiment satisfaction. Bamba est irrégulier, Hamouma passe toujours autant de temps à l’infirmerie et Monnet-Paquet peine toujours autant à être décisif. Décisif, Tannane l’avait été lors du premier match contre Nice en servant Bamba sur l’unique but de la partie. Il avait ensuite enchaîné un autre bon match à Caen avant de disparaître de la circulation. Le prêter avait été à mon sens une erreur. Le club avait mis en avant son état d’esprit. Mais sur le terrain, le Marocain avait pourtant été irréprochable dans ses attitudes : très déterminé, il avait plutôt tiré l’équipe vers le haut. Et les choses ont commencé à se dégrader après son départ. Dans une équipe en manque de techniciens, le rapatrier en janvier pourrait être une bonne idée. »

Laurent HESS

NON

« Comme c’était déjà le cas pour Robert Beric, je ne suis pas forcément pour ramener un autre joueur en difficulté dans un secteur de jeu déjà sinistré. Encore plus un élément ayant l’état d’esprit du Marocain. Arrivé à Las Palmas au début du mois de septembre, l’ancien joueur de l’Heracles a confié en octobre être “un peu déprimé” aux Canaries, avoir du mal à s’intégrer. Depuis, il s’est accroché avec Loïc Rémy à l’entraînement puis s’est blessé. Bref, dans le genre “dynamique défavorable” difficile de faire pire… Certes, Oussama Tannane a des qualités techniques au-dessus du lot mais je ne suis pas persuadé qu’il retrouve d’un coup de baguette magique le niveau et l’insouciance qui en ont fait un joueur apprécié du Forez lors de ses premiers mois. Le vrai problème le concernant est la réglementation : étant donné qu’il a déjà joué quelques minutes en vert en début de saison avant de rejoindre Las Palmas, la FIFA interdit à Tannane d’évoluer dans un troisième club cette saison. Il n’y a donc pas de nouveau prêt possible aux Pays-Bas ou ailleurs en Ligue 1. Personnellement, je le laisserais assumer son choix jusqu’au bout d’autant que, contrairement à Beric, il n’y a aucun impératif contractuel le concernant (fin de bail en 2020). C’est aussi comme ça qu’on mûrit et qu’on prend conscience de la chance qu’on a. »

Alexandre CORBOZ