ASSE – Mercato : Fortunes diverses avec les joueurs prêtés

Les Verts espèrent beaucoup du prêt de Hernâni, le milieu de terrain brésilien de Saint-Pétersbourg. Mais l’ASSE a connu des fortunes diverses et variées sur les prêts effectués ces dernières saisons…

LES TOPS :

Yohan MOLLO

Titulaire lors de la victoire en Coupoe de la ligue, au stade de France contre Rennes, le feu follet, prêté par Nancy, avait beaucoup apporté : 4 buts et 9 passes décisives en une demi-saison sous le maillot vert ! La suite fut plus difficile, Christophe Galtier le laissant très souvent sur le banc, une fois que le club l’avait acheté.

Benoît TREMOULINAS

En 12 matches, le latéral gauche, prêté par le Dynamo Kiev, n’a perdu que 2 fois avec l’ASSE. Le club avait eu le nez creux en faisant appel à lieu pour pallier le départ de Faouzi Ghoulam à Naples. Mais il n’avait pu l’acheter, l’ancien Bordelais préférant retourner en Ukraine, alors que le pays était en pleine guerre, avant de partir au FC Séville.

Valentin EYSSERIC

40 matches, 8 buts, 7 passes décisives : prêté par Nice, le milieu offensif a soufflé le chaud et le froid sous le maillot vert en 2015-16 mais les stats parlent pour lui. Pas assez pour convaincre Christophe Galtier de lever l’option d’achat, qui n’était pourtant qu’à 2 M€.

Jordan VERETOUT

Prêté par Aston Villa, l’ancien Nantais a été l’un des Verts les plus réguliers la saison passée. En 43 matches, il a inscrit 4 buts et délivré 5 passes décisives. Ses prestations ont incité les dirigeants à l’acheter mais il a préféré rejoindre la Fiorentina.

Kévin THEOPHILE-CATHERINE

Prêté par Cardiff en 2014-15, le défenseur a livré une bonne première saison avant d’être acheté. 42 matches à son actif, et des performances qui lui ont valu, à l’époque, d’être présélectionné à plusieurs reprises en équipe de France.

LES FLOPS :

Henri SAIVET

Christophe Galtier voulait lui confier un rôle clé, préférant faire appel à lui plutôt que d’acheter Valentin Eysseric. Mais l’ancien Bordelais, prêté par Newcastle, a beaucoup déçu. 35 matches à son actif, pour seulement 1 but et 3 passes décisives. « Il n’a plus faim », a regretté Galtier.

Franck TABANOU

Six mois après son transfert à Swansea, l’ancien Toulousain est revenue faire une pige en 2015-16. Mais le gaucher, en surpoids, n’a été que l’ombre de lui-même. Il a fini sur une expulsion stupide un soir de défaite à Nice, pour un vilain geste sur Jérémy Pied.

Josuha GUILAVOGUI

Son retour à lui aussi n’avait pas été une réussite… Prêté par l’Atletico Madrid, le milieu de terrain n’était plus aussi performant qu’un an plus tôt, lors de la campagne victorieuse en Coupe de la Ligue. Pour l’un de ses premiers matches, il avait provoqué un penalty à Lorient, en fin de match, ce qui avait coûté à l’équipe une défaite au Moustoir. Il avait fini blessé.

Ibrahim SISSOKO

Christophe Galtier avait craqué sur le milieu ivoirien, dont il avait vu une vidéo. Mais le joueur, prêté par le Panathinaïkos, n’a jamais vraiment eu ses faveurs. Il n’a joué que 6 matches, le dernier fin septembre contre Bastia, avant d’être renvoyé dès l’hiver au « Pana », puis d’être prêté à La Corogne.

Ricky Van WOLFSWINKEL

Après une saison à 1 but en Angleterre, à Norwich, l’ASSE a misé sur l’attaquant hollandais, qui avait brillé lors d’un match amical disputé par les Verts dans l’antre du Sporting Portugal deux ans plus tôt. Mais « Ricky » a vite rejoint le banc après une bonne première partie de saison. 9 buts à son actif, tout de même, lors de son prêt, même s’il n’avait pas marqué lors de ses 11 derniers matches de L1.

Laurent Hess, à Saint-Étienne