ASSE : M’Vila se dédouane de ses responsabilités pour Printant

true

Yann M’Vila l’assure : ce n’est pas parce qu’il a mis la pression à ses dirigeants l’été dernier que Ghislain Printant a été nommé entraîneur.

Au cœur d’une grosse polémique après un chat sur Instagram où il a balancé quelques missiles (Puel, dirigeants), Yann M’Vila ne jouit plus de la même cote d’amour qu’à ses débuts avec l’AS Saint-Etienne. Il faut dire que son image a été passablement écornée depuis sa prise de position en mai 2019 quand il avait mis son avenir dans la balance pour Jean-Louis Gasset puis réclamé Ghislain Printant sur le banc.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Dans les colonnes de « L’Equipe », l’ancien milieu de terrain international s’est dédouané d’avoir tenté d’imposer quoi que ce soit : « Les gens pensent que c’est moi qui ai insisté pour que ça soit « Ghis », alors que les présidents ont pris leur décision, ils ne m’ont jamais téléphoné avant. Si cela avait été le cas, j’aurais ramené mon père, entraîneur, mon frère, un cousin… On était tous à vouloir rester dans la continuité, bien sûr. Mais je ne suis pas dirigeant, je suis joueur ».

Certes, Yann M’Vila n’a pas été à l’origine de la promotion de Ghislain Printant mais il paraît quand même évident que l’ancien joueur du Rubin Kazan a joué sur la peur de son départ pour indiquer la direction à suivre à ses dirigeants…