ASSE : Olympiakos, liste noire, Mollo… Galier déballe tout

Avant de se mesurer à l’AS Monaco ce soir, l’entraîneur de l’ASSE Christophe Galtier a livré quelques anecdotes croustillantes dans L’Équipe du jour. Morceaux choisis : 

Cité à l’Olympiakos Le Pirée cet été, Christophe Galtier a avoué avoir été sollicité par le club grec tout récemment. « François Modesto, le directeur sportif de l’Olympiakos Le Pirée que je voulais faire venir à Saint-Étienne quand il était encore défenseur à Monaco, m’a téléphoné le 3 mai, pendant le débat télévisé de la présidentielle, a expliqué l’entraîneur de l’ASSE. Son président voulait prendre la température. Je lui ai expliqué qu’il était bien trop tôt pour me positionner sur mon futur. Je vais aller à l’hôpital le 28 mai pour me faire opérer de la hanche le lendemain. Cette intervention chirurgicale était programmée, que je reste ou non à Saint-Étienne. Et elle ne m’interdira pas de reprendre mon métier trois ou quatre semaines après. »

La liste noire a fait du mal 

Galtier est également revenu sur l’affaire de la liste noire sortie en janvier 2016. Celle-ci l’a beaucoup attristé. « Quand l’article est publié, je ne suis pas en colère mais agacé car il s’agit de la stratégie du club. En fait, ce qui m’a vraiment énervé, c’est le titre (La liste noire de Galtier). Il ne m’a pas plu. On allait vers la fin du mercato d’hiver et c’était comme si on plaçait des joueurs dans la case des indésirables. Or, les personnes citées ont joué dans la seconde partie de saison. »

Le SMS de Mollo à Galtier

Enfin, le coach de l’ASSE s’est rappelé au bon souvenir de Yohan Mollo et sa non convocation pour le derby contre l’OL le 30 mars 2014. « Très peu savent que je vais tenter un coup tactique à Gerland en jouant avec trois défenseurs centraux. Il y a seulement mon capitaine Loïc Perrin, François Clerc et Benoît Trémoulinas. Soucieux de garder le secret le plus longtemps possible, je veux attendre le dernier moment, une heure et demie avant le coup d’envoi, pour dévoiler mon plan de jeu, glisse-t-il plein de malice. Comme il sortait d’une bonne série de matches mais que ce système le condamnait, j’annonce tout de même à l’hôtel à Yohan Mollo qu’il ne va pas démarrer. »Tu comprendras les raisons à la causerie. Reste concerné dans la préparation du match. » Je suis déjà dans le mien quand je reçois un texto de sa part : « Coach, j’ai toujours tout donné pour vous. Vous m’avez beaucoup déçu. Ne comptez plus sur moi. » Autant vous dire qu’à la première lecture, je ne l’ai pas très bien pris. Après, quand je l’ai relu entre les lignes, j’ai senti la très grande déception de Yohan et je ne lui en ai plus voulu. Et puis, on l’a gagné ce derby (2-1) ! »

JP

Magazines, tee-shirts et sweat-shirt spécial Sainté, c’est sur notre boutique en cliquant sur ce lien.