ASSE – OM (2-1) : Khazri, VAR… Les Verts ont fait le job avant le derby !

ASSE : Ruffier n'est pas le seul à vouloir faire taire des bouches

Grâce à un immense Wahbi Khazri, auteur d’un doublé, l’AS Saint-Etienne a plongé encore plus l’Olympique de Marseille dans la crise (2-1). Avant de recevoir Lyon pour le derby, les Verts montent sur le podium.

Les Verts saisissent enfin l’occasion de passer devant Lyon

Ce mercredi soir, les Verts avaient l’occasion de basculer seul sur la troisième marche du podium avant de recevoir Lyon (accroché plus tôt à Toulouse). Longtemps timorés, les hommes de Jean-Louis Gasset l’ont saisi grâce à un énorme Wahbi Khazri, auteur d’un doublé et d’un coup de canon victorieux à la 89e minute. Le Tunisien et les dix dernières minutes réussies de l’ASSE a permis de faire oublier le fait que les Verts n’avaient pas cadré une frappe avant la 55e minute. Derrière Khazri, trois autres individualités ont été au dessus du lot : Kévin Monnet-Paquet, Loïc Perrin et Stéphane Ruffier, auteur de parades décisives à 0-1 et 1-1.

Un succès qui ne doit pas masquer certaines prestations mitigées

Alors que Jean-Louis Gasset souhaiterait recruter un latéral gauche et que Pierre-Yves Polomat a bien fini l’année, la prestation de Gabriel Silva était scrutée face à l’OM. Le latéral gauche brésilien n’a pas été au niveau, trop imprécis, en retard sur le débordement de Thauvin qui conduit à l’ouverture du score. Pour son retour dans l’axe, Neven Subotic a paru une nouvelle fois très friable. Si Loïc Perrin (excellent ce soir) a rattrapé les coups, la posture du Serbe a de quoi être fragilisée par les prestations du jeune William Saliba et celle du toujours impeccable Timothée Kolodziejczak. Dans une défense à quatre, il devrait logiquement sauter. L’entraîneur stéphanois disposant à nouveau de plusieurs choix devant (Beric, Hamouma), Loïs Diony devait prouver qu’il pouvait être performant dans un grand match. Là aussi, ce fut mitigé. Enfin, Rémy Cabella, qui avait à coeur de briller face à son ancien club, a voulu trop en faire. 

La VAR dans tous ses états

Ce mercredi soir, le choc ASSE – OM a été marqué par plusieurs actions chaudes autour de l’arbitrage vidéo. Il y a d’abord eu le refus d’Anthony Gautier de siffler un penalty sur Wahbi Khazri malgré un contact par derrière dans la surface avec Maxime Lopez (28e). Un geste qui aurait clairement pu se siffler mais que le car de la VAR n’a pas cru bon de signaler comme litigieux. Heureusement, les “hommes du bus” se sont rattrapés à la 57e après que l’arbitrage a sifflé une position de hors-jeu contre Whabi Khazri alors que le Tunisien avait été accroché dans la surface par Steve Mandanda. Nouvelle utilisation de la VAR… Cette fois-ci pour accorder un penalty.

Alexandre CORBOZ, à Geoffroy-Guichard