ASSE : pour Bernard Bosquier, le choc contre l’OM est un derby

OM : René Malleville charge cette fois Rudi Garcia

Pour l’ancien défenseur de l’ASSE et de l’OM Bernard Bosquier, les chocs entre Verts et Phocéens ont valeur de derby depuis la rivalité intense des années 70.

Au printemps 1971, Bernard Bosquier et son coéquipier stéphanois George Carnus ont fait grand bruit en quittant l’AS Saint-Etienne pour l’Olympique de Marseille. Lorsque leur transfert a été rendu public, leur président, Roger Rocher, les a écartés de l’équipe, plombant les Verts, leaders du championnat, dans la course au titre qu’ils ont finalement laissé aux Phocéens. Ainsi est née la rivalité entre l’OM et l’ASSE. Pour Bernard Bosquier, interrogé par La Provence, c’est même devenu un derby !

« L’OM a un avantage sur Saint-Étienne au vu des derniers matches et avec le public qui retrouve une équipe qui lui fait plaisir. Que les Verts soient devant au classement n’est pas important ; ce qui l’est, c’est que l’OM doit être plus affûté au niveau moral après ses quatre derniers résultats. »

« Ce match, qui va se jouer devant 50 000 ou 60 000 personnes, est un derby depuis des années. Normalement, un derby, c’est Alès-Nîmes ou Nîmes-Marseille. Cet OM-Saint-Étienne l’est devenu depuis que Roger Rocher et Marcel Leclerc se sont balancés des piques. Ça a fait monter la tension. »

R.N.