ASSE : quelles perspectives pour les jeunes stéphanois ?

Nordin, Camara, Gueye, Saliba et Panos ont été lancés dans le grand bain lors des deux premiers mois de compétition. D’autres pourraient suivre. But ! fait le point sur ce qui devrait attendre les jeunes, cette saison, au cas par cas.

Arnaud NORDIN

Auteur de 6 buts la saison passée avec Nancy, le jeune ailier avait fini fort sa saison de L2, participant au maintien du club lorrain. A son avantage lors des matches de préparation, il a convaincu Jean-Louis Gasset de la conserver dans l’effectif, alors que Nancy et Lens voulaient son prêt. Depuis son entrée réussie face à Caen (2-1), son temps de jeu s’est amélioré. Titulaire à Toulouse (3-2), il entre pleinement dans la rotation, derrière le trio Salibur-Khazri-Diony, au même titre que Romain Hamouma et Kévin Monnet-Paquet. Sa vitesse est un atout.

Mahdi CAMARA

Le jeune milieu avait séduit Gasset lors du dernier match amical contre Nice (3-0). Entré en jeu lors de la 1ere journée de L1 face à Guingamp (2-1), le Martégal avait verrouillé l’entre jeu. Derrière le duo M’Vila-Selnaes, il y est le 4e choix, derrière Assane Diousse. Gasset apprécie son agressivité sur le porteur du ballon.

Makhtar GUEYE

Le jeune attaquant sénégalais avait fait fort en égalisant à Strasbourg (1-1) quelques minutes après son entrée en jeu. Depuis, il marque en réserve mais n’a plus été utilisé en équipe première. En pointe, Wahbi Khazri est l’option n°1 et il y a aussi Loïs Diony et Robert Beric. Un départ du Slovène, cet hiver, pourrait permettre à Gueye de retrouver plus facilement du temps de jeu.

William SALIBA

A 17 ans et demi, Gasset n’a pas hésité à le lancer à Toulouse (3-2). Le jeune défenseur central, capitaine de l’équipe de France U18, est promis à un bel avenir. Il est le 4e défenseur central de l’effectif mais Gasset l’a aligné à droite, à Lille (1-3), où il n’a pas démérité. L’ASSE étant assez démunie défensivement, il devrait vite être réutilisé.

Mickaël PANOS

Entré en jeu face à Monaco, le latéral droit avait su tirer son épingle du jeu lors de la préparation estivale. Mais Gasset ne semble pas totalement convaincu par ses capacités défensives puisqu’il a rechigné à lui faire confiance à Paris (0-4) et à Lille, malgré les indisponibilités de Debuchy et Silva. Ses perspectives paraissent donc limitées.

Bilal BENKHEDIM

Le jeune meneur de jeu doit se contenter des U19 et de la réserve depuis le début de saison. Mais Gasset a pu avoir une idée de son (fort) potentiel pendant la préparation. Son heure viendra, c’est sûr.

Kenny ROCHA SANTOS

Annoncé comme la pépite du centre de formation, il y a quelques années, le milieu de terrain capverdien tarde à éclore. Auteur d’une campagne de matches amicaux sans relief, il n’a pas su forcer la porte. Et comme il ne brille pas particulièrement en National 2… La qualité est pourtant là. Mais « KRS » est un milieu axial, un n°10 ou un n°8. Avec Rémy Cabella et Wahbi Khazri, difficile de lui donner les clés du jeu. Pour le voir à l’œuvre, il faudrait que Gasset mette en place un 4-3-3. A lui de lui en donner l’envie.

Vagner DIAS GONCALVES

Le petit ailier capverdien avait montré ses qualités de vitesse l’hiver dernier avant de disparaitre de la circulation. Gasset ne l’a même pas convié à effectuer la préparation avec le groupe pro. Et il ne l’a pas rappelé malgré un triplé avec la réserve, à Nîmes (3-0). Pour lui, le chemin semble long.

Charles ABI

International U19, le longiligne ailier gauche a effectué toute la préparation avec les pros, sans forcément s’être montré. Passé professionnel au printemps, il est en salle d’attente. Mais Gasset a un œil sur lui et il vient d’inscrire un doublé avec la réserve, le week-end dernier face aux Herbiers (3-3).

Léo PETROT

Pilier de la réserve, le défenseur peut évoluer dans l’axe ou sur le couloir gauche. Joueur de caractère, il est apprécié pour son sérieux et sa générosité. Si Timothée Kolodziecjak venait à manquer à l’appel, il ne serait pas surprenant que Gasset lui ouvre la porte, plutôt qu’à Cheikh M’Bengue ou Pierre-Yves Polomat.

Stefan BAJIC

A 16 ans, le jeune gardien, natif de Saint-Etienne, est considéré comme un possible futur n°1. Mais son avenir immédiat est en réserve et en équipe de France U18.

Laurent HESS