FC Nantes : Caen et l’ASSE, deux équipes que les Canaris adorent

Les oppositions de la quinzaine à venir réussissent plutôt bien aux Canaris puisqu’ils n’ont jamais perdu à domicile en L1 contre Caen et qu’ils obtiennent traditionnellement de bons résultats à Saint-Etienne.

Depuis leur première rencontre dans l’élite lors de la saison 1988-89 (victoire 3-1 du FCN), les Canaris sont toujours invaincus à la Beaujoire face aux Caennais. En dix matches, ils l’ont emporté à cinq reprises (3-1 en 88/89, 2-1 en 91/92 et 94/95, 1-0 en 93/94, 2-0 en 04/05) et ont donc concédé cinq nuls. En raison des descentes des uns et des autres, la dernière victoire du FCN sur ses terres remonte donc à dix ans. A l’époque, les buts avaient été inscrits par Mamadou Bagayoko et Claudiu Keserü. Nantes comptait dans ses rang des joueurs tels que Mickaël Landreau, Jérémy Toulalan ou encore Frédéric Da Rocha. Les Normands sont repartis deux fois avec un 0-0 de Loire-Atlantique (en 89/90 et 90/91) et trois fois avec un 1-1 (92/93, 96/97 et 08/09). Dans l’élite, ils ne sont pas les seuls à ne s’être jamais imposés à Nantes. Evian-Thonon-Gaillard est également dans ce cas mais les Hauts-Savoyards n’ont disputé que deux matches dans l’élite à la Beaujoire (0-3 en 13-14 et 1-2 en 14-15)…

À Saint-Etienne, c’est une histoire de cycles

L’autre adversaire de la quinzaine sera l’A.S.Saint-Etienne, à qui les hommes de Michel Der Zakarian rendront visite le 12 avril. Adversaire favori des Verts dans les années 70, le FCN possède un bon ratio à Geoffroy-Guichard puisqu’en 38 rencontres de L1, il n’a pas perdu dans 55,3% des cas. Tout avait pourtant mal très mal commencé pour les Jaune et Vert puisque lors de leur premier déplacement dans le Forez, au cours de la saison 63/64, les joueurs entraînés à l’époque par José Arribas étaient repartis avec une lourde défaite 1-6 ! Il se rachetèrent dès la saison suivante en s’imposant 3-0. Les choses s’équilibrèrent par la suite avant de se compliquer à nouveau de 73/74 à 81/82, période qui vit le FCN s’incliner 6 fois à Saint-Etienne pour 3 nuls et aucune victoire. Mais après la pluie vint le beau temps et de 82/83 à 90/91, il ne s’inclina plus à Geoffroy-Guichard !

Après une période plutôt équilibrée jusqu’aux années 2000, les derniers résultats n’ont pas été en faveur des Nantais qui, il est vrai, s’engluaient dans une médiocrité qui allait les conduire en L2. Les quatre dernières confrontations se sont ainsi soldées par autant de défaites. Le 12 avril, il faudra donc imiter l’équipe championne 2001 de Raynald Denoueix, la dernière à s’être imposée dans le Chaudron (le 26 novembre 2000 sur le score de 2-0 avec des réalisations de Viorel Moldovan et de Stéphane Ziani). Histoire d’entamer un nouveau cycle vertueux…

Orgie de buts lors des ASSE-FCN

En 38 rencontres à Geoffroy-Guichard entre Saint-Etienne et Nantes, le public s’est souvent régalé. En effet, 95 buts ont été inscrits, 54 pour les Verts et 41 pour les Canaris, pour une moyenne de 2,5 par rencontre. La rencontre du 12 avril est donc pleine de promesse !

Charles GUYARD, correspondant à Nantes.