RC Lens : Daniel Leclercq reste optimiste pour le maintien

La famille RC Lens a peur. Supporters, anciens joueurs ou entraîneurs du passé expriment tour à tour leur inquiétude quant à l’avenir du club, menacé par les difficultés financières de son actionnaire azéri Hafiz Mammadov.

Dans les colonnes du quotidien L’Équipe, c’est cette fois au tour de Daniel Leclercq, qui conduisit les Sang et Or au titre de champion de France en 1998, de dresser un constat très sombre de la santé économique du RCL. Le « druide » croit cependant toujours en une amélioration des résultats.

« Je ne vais pas être très original, mais c’est du gâchis. On est en train d’entraîner un club, avec tout ce qu’il représente, vers le fond. Il y avait mieux à faire. Je suis moins inquiet sur le plan sportif car il y a encore moyen de se sauver avec ce groupe et Antoine Kombouaré, qui font preuve de courage. Cela finira par payer, sinon ce serait injuste. Mais sur le plan financier, quand on commence à vendre des jeunes en cours de saison, c’est que ça va très mal. »

Lens recevra le Stade Rennais ce soir à 20 heures pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. Inutile de dire qu’un succès est obligatoire.