RC Lens : Martel avoue sa grosse erreur dans le dossier Mammadov

Gervais Martel, qui vient de quitter la présidence du conseil d’administration du RC Lens, a dressé son bilan au club.

Dans les colonnes de la Voix du Nord, le président lensois n’a pas caché que son parcours n’a pas été jalonné que de victoires, et que la période Mammadov a notamment été géré avec des erreurs. « Je sais bien que je n’ai pas fait l’unanimité, mais tout ce que j’ai fait, c’était en mon âme et conscience pour le bien du club. Sans avoir les chevilles qui enflent, j’ai fait en sorte que ce club normal devienne connu dans l’Europe entière. Alors oui j’ai fait des conneries, oui je me suis parfois trompé dans ma communication notamment à l’époque Mammadov, je me suis perdu moi-même en voulant expliquer l’inexplicable. »

Néanmoins, Gervais Martel ne veut pas retenir que cela, et reste également positif sur les bons moments qu’il a contribué à apporter chez les Sang et Or. « Mais je me souviens aussi de l’émotion qu’on a donnée aux gens en gagnant le titre de 98. Mon plus grand regret est de ne pas avoir prévu qu’on pouvait se casser la gueule en 2007. Et puis il y a eu l’affaire de la banderole qui a eu des conséquences qu’on n’imagine pas. Tout le monde ne parlait que de ça. Une pelote de laine avec un fil qui se barre. »

Julien Pédebos