RC Lens : un grand nom des Sang et Or se dit « optimiste pour l’avenir »

En interview sur le site MadeInLens, Philippe Vercruysse, ancienne gloire du RC Lens, s’est réjouit du bon début de saison des hommes de Philippe Montanier.

Avec près de 300 matches disputés pour le RCL, l’ancien international Philippe Vercruysse fait partie des joueurs historiques du club nordiste. Un club dont il est resté proche, et bien évidemment supporter. « Cette année, l’équipe me paraît solide et bien organisée, commente-il sur le site MadeInLens. Mais surtout, elle a retrouvé une certaine identité typique du jeu lensois – Made In Lens on pourrait dire – avec des joueurs qui se battent et qui mouillent le maillot. Il manque une touche technique supplémentaire pour être encore plus performant, mais, dans l’ensemble, Philippe Montanier et Mickaël Debève font du bon boulot. Je pense qu’on peut être optimiste pour l’avenir du club. »

Vercruysse est également revenu sur la victoire des Bleus en Russie, et il dénonce le manque de compétitivité des clubs français sur la scène européenne, qu’il attribue au manque de joueurs techniques en L1.  « L’équipe de France a été championne du monde et sur ce point, il faut féliciter Didier Deschamps. Certes, on aurait préféré un football un peu plus offensif, mais un tournoi est fait pour être gagné et c’est ce qui a été fait. Par contre, au niveau des clubs, on peut dire que le football français est en perte de vitesse et depuis longtemps. Quand les choses ne fonctionnent pas et que rien ni personne ne souhaite les changer, la situation s’empire ».

Et à lui de poursuivre : « Au delà de l’échec sportif, c’est aussi un échec sur le plan financier. Il va falloir changer de politique dans notre football et laisser les hommes de terrain reprendre la main, sinon… Quand on voit que les équipes jouent sans meneur de jeu, c’est dramatique. Aujourd’hui, nous avons un seul modèle avec une majorité de joueurs physiques. Mais une équipe, ce sont des joueurs physiques, des joueurs rapides, des joueurs techniques, des joueurs intelligents ! De toute façon, nos résultats sur la scène européenne prouvent que cela ne fonctionne plus. Il est temps de procéder à une bonne remise en cause. »

Laurent HESS