Evian : un mercato dans la continuité

Pour sa première saison en Ligue 1, le club savoyard a réussi à terminer dans la première partie du classement. Fort de ces débuts réussis, il entend poursuivre sa progression sans brûler les étapes. Et en recrutant à moindre coût.

 

Sur le papier, l’entente Evian-Thonon-Gaillard semblait promise à une lutte acharnée pour éviter la relégation. Mais la saison 2011-2012, sa première dans l’élite, s’est soldée par un bilan très honorable pour un promu. Classé 9e à la fin du championnat, la formation savoyarde a montré que l’on pouvait être compétitif avec un effectif composé de joueurs issus des rangs inférieurs et de vieux briscards (Barbosa, Leroy, Sorlin, Govou) encore capables de rendre quelques services. Un modèle durable ? Il faudra bien ! Car l’ETG n’a pas les moyens de dépenser des fortunes sur le marché des transferts. « Nous allons essayer de refaire ce que nous avons fait l’an dernier à pareille époque, à savoir renforcer l’équipe première sans nous ruiner, explique Patrick Trotignon, le président du club. Plus qu’un objectif, c’est une nécessité. »

Un club «tremplin»

Comme beaucoup de ses concurrents, Evian va donc essayer de garder ses meilleurs éléments, à quelques exceptions près (Yannick Sagbo a un bon de sortie à 5 M d’euros). Il espère également convaincre tout son contingent danois de rempiler. Le gardien Andersen est toujours sous contrat, Daniel Wass (prêté par Benfica) vient de s’engager pour quatre ans. Reste à persuader Thomas Kahlenberg et Christian Poulsen d’en faire de même !

Les dirigeants savoyards pourraient se montrer plus flexibles en cas d’offres conséquentes pour ces jeunes talents. Outre Sagbo, Djadjédjé, Mengongu, Tie Bi ou encore Rabiu ont un potentiel susceptible d’attirer des écuries plus huppées. « Nous avons vocation à être un tremplin dans leur carrière », rappelle d’ailleurs Patrick Trotignon, conscient des réalités du haut-niveau. Ces ventes pourraient permettre à l’ETG de réaliser quelques bons coups en fin de mercato. Les profils de Francois Clerc, Benjamin André (Ajaccio, 21 ans), Pierrick Valdivia (Sedan, 24 ans) ou plus certainement le Tunisien Iheb Mbarki (Club Bizertin, 20 ans) correspondent aux besoins définis. Avec de belles plus-values à la clé dans un an ou deux !

Anthony BERTHOU

Enveloppe transferts : 5 M d’euros

Arrivées possibles : Konongo (Bordeaux), André (Ajaccio), Clerc (Nice, fc.), Valdivia (Sedan, fc.), S.Poulsen (AZ Alkmaar, fc.), Krohn-Delhi (Brondby), Verdier (Gazélec), Mora (Benfica), Dhaouadi (Club Africain), Mbarki (Club Bizertin).

Départs possibles : Poulsen (Liverpool, rp.), Wass (Benfica, rp.), Kahlenberg (Wolfsburg, rp.), Farina (Cottbus, fc.),  Leroy, Rippert, Cilinsek (fc.), Westberg (Luzenac),Dja Djédjé (Lyon), Sagbo (West Ham, Celtic Glasgow, Toulouse, Lille).