FC Nantes : quel effet aura le mercato sur le groupe ?

Suite à l’affaire Bangoura, le FC Nantes est absent du marché des transferts. Avec la fin imminente de l’interdiction, l’attitude des Canaris sera scrutée par ses supporters et ses adversaires. Que va-t-il se passer ? Ce retour au premier plan est-il vraiment une bonne nouvelle pour un club qui a trouvé de la stabilité ? Éléments de réponse.

Dès la sanction tombée, les spécialistes préconisaient au FC Nantes une descente immédiate en Ligue 2. La première saison le club a fait mentir les pronostics en se maintenant et semble bien parti pour rempiler. Avec l’autorisation prochaine de recruter, les choses sérieuses vont commencer… Au risque de perturber la sérénité d’un groupe ?

Des forces sur le départ, on pense aux joueurs en fin de contrat ! Parmi eux, Serge Gakpé. Ses prétentions salariales ont refroidi ses dirigeants pour une éventuelle prolongation. Le Franco-Togolais est donc enclin à discuter avec des clubs, un de Serie A lui faisant déjà les yeux doux. Une offre avoisinant les cinq millions d’euros, et prise au sérieux par les Canaris de peur que le joueur ne file libre en juin prochain, aurait même été transmise. Son départ semble donc acté pour la fin du mois ou en fin de saison. L’autre imminent est celui de Vincent Bessat. Très rarement titulaire, le milieu n’entre plus dans les plans de Michel Der Zakarian. Ses exigences salariales et le temps de jeu qu’il requiert rendent son départ inéluctable. Si aucune proposition n’a été faite à ce jour, le joueur n’aura aucune difficulté à rebondir le jour où il sera libre.

Le football pratiqué par les Nantais pendant cette période « sans mercato » a responsabilisé certains joueurs. Ils se sont sublimés sur le terrain et leurs performances n’ont pas manqué d’attiser les convoitises. Jordan Veretout en est l’exemple parfait. Le pur produit Nantais est victime de son début de saison tonitruant (6 buts, 3 passes décisives). Son prix, également, est accessible aux clubs qui le supervisent ! L’Inter, Arsenal et même l’Atlético Madrid ne seraient pas opposés à le voir débarquer moyennant un chèque de cinq millions d’euros. Beaucoup de recruteurs Britanniques sont présents dans les tribunes de La Beaujoire. C’est un fait : Nantes ne pourra pas rivaliser face aux grosses écuries…

Le cas Papy Djilobodji est plus complexe. L’été dernier, les Canaris ont réussi à le conserver alors que plusieurs clubs avaient jeté leur dévolu dessus. Parmi eux, Marseille et Southampton. Nul doute que si le défenseur continue à aligner les bonnes prestations, les dirigeants devront le céder. Un bon de sortie lui aurait même été promis en cas d’offre intéressante.

D’autres joueurs ne sont pas certains de rester… Tout d’abord, Johan Audel. Souvent blessé et rarement titulaire, malgré un regain de forme, l’attaquant s’interroge sur son avenir.  Encore plus depuis que le FC Lorient s’est positionné auprès de son agent. Le joueur se laisse quelques mois avant de prendre une décision. Le cas d’Itay Shechter est différent. L’Israëlien (un but en treize rencontres) n’a pas convaincu. Une offre correcte suffirait pour le laisser partir… Le Maccabi Haïfa s’est manifesté.

Nantes veut recruter malin et pour le moment en Ligue 1

Des départs aux… arrivées ! Le club est très clair, la folie n’aura pas sa place. Résultat, peu de noms circulent… Avant de regarder ailleurs, l’objectif principal pour Kita père et fils concerne les prolongations de contrat. Rémy Riou est tombé d’accord pour trois ans. Un temps annoncé partant, surtout à l’OM, Issa Cissokho aurait lui aussi la volonté de prolonger.

Côté arrivées on en connaît une d’officieuse. Il s’agit de Bafodé Dansoko, 19 ans et issu de la filière futsal.  Le jeune homme signera un contrat d’un an. C’est un gros pari pour la Direction nantaise et une grosse pression pour le joueur. Ludovic Baal suscite la convoitise des Canaris. Le défenseur du RC Lens réalise un très bon début de saison, malgré les difficultés de son club. Un point sur lequel les dirigeants nantais pourront s’appuyer s’ils négocient avec l’intéressé. Du Nord au Sud, Éric Bauthéac intéresse le FC Nantes. Le Niçois semble être une des priorités pour les Canaris. Si des contacts ont déjà été établis, son contrat se termine en 2016. Il convient donc aux deux clubs de tomber d’accord sur une indemnité de transferts.

Une autre piste mène également à… Jérémy Toulalan. Le joueur monégasque, et ancien Nantais, est très attaché à sa ville de naissance. Malheureusement, si «Toul» veut rentrer au bercail, il devra baisser significativement son salaire. Néanmoins, la piste se refroidit car une prolongation a été offerte au joueur par Monaco. Pour le moment tout est figé. Le FC Nantes va devoir trouver les mots.

Par David Beaucourt

Votre APPLICATION GRATUITE  100% Canaris :

La version IOS (I phone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play