FC Barcelone – Mercato : Messi, Neymar, Martinez… Bartomeu reste ambitieux

true

Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, n’a pas caché ses ambitions en terme de recrutement malgré la crise sanitaire qui secoue le monde entier.

Josep Maria Bartomeu, le président du Barça, n’a pas caché ses ambitions en terme de recrutement malgré la crise sanitaire qui secoue le monde entier. 

Josep Maria Bartomeu avait des choses à dire lundi soir. Au-delà de sa réponse sur le salaire des joueurs, fortement diminué avec leur accord en raison de la crise liée au coronavirus, le président du FC Barcelone reste ambitieux pour le mercato. Notamment, sans les citer, avec Neymar et Lautaro Martinez dont il sait être prisés par Lionel Messi. 

« Abidal et Planes travaillent toujours à préparer une équipe, assure Bartomeu à Mundo Deportivo. Même si cet été, on prévoit des opérations avec des échanges. Il n’y aura pas tant d’argent, tant de cash, mais il y aura plus d’échanges de joueurs. Il faut faire une bonne équipe. Le Barça est le plus grand club du monde. Le fait que les revenus soient réduits ne nous empêche pas d’être le club qui a le plus de revenus dans le monde. Ceux qui disent que le Barça est très mal, je leur dis qu’à la fin, au 30 juin, nous continuerons à être le club qui a le plus de revenus, mais moins parce que tout le monde baisse. »

Interrogé sur la possibilité de continuer de rêver de Neymar et Martinez, même avec des échanges, le président du Barça garde confiance. « Je ne peux pas parler de noms. Le Barça sera sur le marché, disposé à effectuer les opérations qu’il jugera appropriées, soutient Bartomeu. Bien sûr, nous aurons la capacité. Je le répète, nous sommes le club qui a le plus de revenus dans le monde. »

Bartomeu serein avec Messi

Enfin, Bartomeu semble aussi très serein sur la question de l’avenir de Messi, en fin de contrat en juin 2021. Est-il inquiet ? « Non, Messi l’a déjà dit à plusieurs reprises, répond le président blaugrana. Il veut terminer sa carrière sportive au Barça, donc nous ne sommes pas inquiets. Mais il faudra s’asseoir avec lui pour parvenir à un accord. »