OL, ASSE, FC Nantes, OM, RC Lens, Girondins : la DNCG sera conciliante 

true

Si la crise sanitaire semble effrayer les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 concernant leurs finances respectives, la DNCG ne devrait pas être très pointilleuse cet été.

La crise sanitaire fait des ravages sur le plan humain. Par la suite, c’est le domaine économique qui devrait être frappé par le confinement imposé par le coronavirus. Pour alléger leurs dépenses en ces temps de disette, les clubs pourraient notamment se tourner vers des crédits auprès des banques locales. L’idée d’un emprunt collectif, porté par la Ligue et/ou la Fédération, a d’influents partisans. 

La semaine dernière, Jean-Pierre Rivère (Nice) a trouvé l’oreille de Nasser Al-Khelaïfi (PSG) et de Jacques-Henri Eyraud (OM) en suggérant de « nantir » (offrir en garantie) le contrat télé actuel (Canal+ et beIN Sports) et/ou le nouveau (Mediapro et Canal +) contre un prêt de l’ordre de 200 à 250 M€. La LFP travaille actuellement sur cette piste, en étudiant le coût des prêts selon divers scénarios.

D’autres idées ont été brassées, comme appeler le Qatar à la rescousse ! Cette perche aurait ainsi été tendue sans succès à Al-Khelaïfi par Waldemar Kita. Selon L’Équipe, la bonne nouvelle est finalement venue du bureau de la Ligue de vendredi matin. Jean-Marc Mickeler, le patron de la DNCG, a ainsi indiqué que le gendarme financier serait conciliant et compréhensif avec les clubs afin de les aider à vivre au mieux la grave crise qu’ils traversent. En ces temps délicats, c’est toujours bon à prendre.