OL – L’oeil de Denis Balbir : « L’effet Juninho est un peu retombé »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Notre consultant s’est attardé sur la difficile semaine de l’OL ponctuée par un point en deux matches.

« Après sa défaite à Montpellier (0-1), l’OL a encore calé à la maison face aux Girondins de Bordeaux (1-1). Il semblerait que l’effet de nouveauté autour des arrivées de Juninho et Sylvinho soit un peu retombé. Les discours de Juni avaient suscité beaucoup d’espoir au début et l’entame de championnat avait lassé présager de belles choses. Les éclairs de génie étaient toujours là mais il y avait une vraie dimension collective. On voyait des joueurs impliqués, qui cherchaient tous à travailler défensivement.

« Du mal à expliquer comment l’OL a pu dérailler »

Sur ces deux derniers matches, on a revu les travers du Lyon irrégulier de l’an dernier. Il ne faut pas occulter le fait que l’OL s’est retrouvé deux fois à dix après les exclusions de Koné à Montpellier et de Thiago Mendes contre Bordeaux. Peut-être que c’était compliqué dans ces conditions de faire mieux… Mais pour un club comme l’Olympique Lyonnais, c’est insuffisant de prendre un point en deux matches face à des adversaires loin de compter parmi les favoris du championnat.

J’ai quand même du mal à expliquer comment l’OL a pu dérailler après ses premiers matches contre Monaco et Angers. Est-ce un souci psychologique ? La défaite à Montpellier a-t-elle déréglé l’équipe ? C’est possible…En septembre, l’OL va recevoir Paris et il va falloir se ressaisir, retrouver l’allant du début de saison. C’est là qu’on va voir si Sylvinho a l’impact pour changer les choses.

« Il y a des possibilités pour répondre au vide laissé par Fekir… »

En ce moment, le 4-3-3 qu’il tente de mettre en place fait débat. Certains prônent un retour en 4-2-3-1 et regrettent déjà le départ de Nabil Fekir, qui était le meilleur meneur de jeu de cette équipe. A mon sens, le Mercato – et les recrues importantes finalisées cet été (Mendes, J.Lucas, Reine-Adélaïde) – doivent offrir à Lyon une richesse tactique suffisante pour bien travailler. Même s’il n’est pas un « n°10 » et qu’il est passé au travers contre Bordeaux, Thiago Mendes est quand même un gros renfort pour Lyon.

On dit que l’OL n’a plus de « n°10 » depuis le départ de Fekir, je ne suis pas d’accord. A mon sens, si l’entraîneur éprouve le besoin de changer, Houssem Aouar peut occuper ce poste. Il y a des possibilités pour répondre au vide laissé par Fekir… Tous les schémas tactiques sont plausibles et ce n’est pas un couac à l’extérieur suivi d’un nul un peu décevant qui doit pousser à une révolution. Restons mesuré et laissons le staff faire son travail… »

Recueilli par Alexandre CORBOZ