OM, ASSE, FC Nantes, RC Lens : les clubs moins fortunés avantagés au Mercato ?

true

Ancien patron de la cellule recrutement de l’OM, Jean-Philippe Durand semble persuadé que le club phocéen a les armes pour réussir un mercato d’été pertinent.

Les questions sur la tenue du prochain mercato s’accumulent. En raison de la crise sanitaire imposée par le coronavirus, le marché des transferts aura-t-il vraiment lieu cet été ? C’est la principale interrogation posée par les spécialistes en la matière.

« Il va falloir être capable de proposer des joueurs en fonction de cette nouvelle donne financière pour la saison prochaine, glisse au Phocéen l’ancien chargé de recrutement de l’OM Jean-Philippe Durand. Des scénarios avaient été lancés depuis plusieurs mois, avec par exemple la vente d’un joueur à un club à un certain niveau de prix, et cette nouvelle situation peut tout changer. » En outre, ce même Durand estime que cette nouvelle donne n’est pas forcément une mauvaise chose pour faire dégonfler la bulle inflationniste qui sévit sur le marché depuis des mois. Les clubs avec des budgets restreints, comme l’OM, pourraient plus facilement s’y retrouver et même tirer leur épingle du jeu.

« Ce n’est peut-être pas plus mal en terme de travail de recrutement. Les gens vont se rendre compte que l’on peut trouver des joueurs et renforcer son équipe sans dépenser les sommes folles que l’on voit depuis deux ou trois ans, poursuit-il. Ça a le mérite d’ouvrir encore plus notre champ de vision, et ça me rappelle la saison 2016-2017 où les dirigeants de l’OM nous avaient demandé de faire une équipe avec zéro euro (…) J’imagine que les tarifs vont baisser car les clubs vont souffrir économiquement. C’est un peu différent en France car les droits TV vont fortement augmenter, mais les clubs français ne feront pas de folies. »

 

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013