Tribune supporters : du virage s’élèvera, l’histoire d’un chant

true

Chaque mardi à 19h, nous étudions l’origine d’un chant de supporters, connu ou inconnu, dont l’histoire comme la beauté valent le détour.

On repart à l’étranger cette semaine, direction l’Ecosse ! Où les dirigeants de la Ligue et de la Fédération se demandent si, contrairement aux nations latines, ils ne vont pas mettre un terme prématuré à la saison 2019/20 et passer directement à la suivante, en sacrant le Celtic en championnat. « C’est pas compliqué, là-bas, c’est toujours les mêmes », penserez-vous. On vous invite à regarder le palmarès de la L1 et des Coupes nationales en France depuis que le dopage financier des Qataris opère à Paris…

En plus, il faut savoir qu’en Ecosse, tout est affaire de cycles, même si, effectivement, ce sont quasiment toujours les Rangers et le Celtic qui gagnent à la fin. Les Bhoyz, si dominateurs aujourd’hui, n’ont pas été à la fête dans les années 90 ou, pire, dans les années 50 et jusqu’en 1966, quand la magie Jock Stein a commencé à opérer. De 1947 à 1965, le Celtic n’a été sacré qu’une seule fois en championnat, les Rangers (10), Hibernian (3), les Hearts (2), Aberdeen, Dundee et Kilmarnock étant tous couronnés.

En ces temps obscurs pour le club de la communauté irlandaise, remporter le Old Firm était plutôt rare. Aussi, quand ses supporters prirent la direction de l’Hampden Park le 19 octobre 1957 pour la finale de la League Cup, ils s’attendaient à une énième défaite contre les Rangers. Au lieu de quoi, ils virent leurs joueurs exploser les Huns (7-1), pour ce qui est encore aujourd’hui la plus large victoire du Celtic dans le Old Firm !

Cet exploit, totalement inattendu donc, a eu l’honneur d’une longue chanson, qui est remise au goût du jour à chaque fois que le Celtic gifle les Rangers. Et, on l’aura compris, ça arrive régulièrement depuis que les pensionnaires d’Ibrox ont été liquidés pour fraude fiscale il y a une décennie et ont dû se reconstruire entièrement…

Oh Hampden in the sun (Oh Hampden sous le soleil)
Celtic 7 Rangers 1 (Celtic 7 Rangers 1)
That was the score when it came time up (C’était le score à la fin du temps réglementaire)

The Timalloys had won the cup (Les Timalloys ont gagné la Coupe – les Timalloys étaient un gang irlandais de Glasgow)
I see Tully running down the line (J’ai vu Tully courir en direction de la ligne)
He slips the ball past Valentine (Glisser le ballon à côté de Valentine)
It’s nodded down by ‘Teazy Weazy’ (et être repris par Teazy Weazy – le surnom de Billy McPhail, auteur d’un doublé)
And Sammy Wilson makes it look so easy (et Sammy Wilson rendait ça si facile)

I see Mochan beating Shearer (J’ai vu Mochan battre Shearer)
The League Cup is coming nearer (La League Cup se rapprocher)
He slams in an impossible shot (Il a expédié un tir impossible)
The Rangers team has had their lot (L’équipe des Rangers a eu son compte)

Over comes a very high ball (Un long centre est arrivé)
Up goes McPhail above them all (McPhail s’est élevé au-dessus de tous)
The ball and Billy’s head have met (Le ballon et la tête de Billy se sont rencontrés)
A lovely sight the ball is in the net (Magnifique vision que cette balle au fond des filets)

Young Sam Wilson has them rocked (le jeune Sam Wilson les a bougés)
But unluckily his shot was blocked (Hélas, son tir a été arrêté)
Then big Bill with a lovely lob (Ensuite, le grand Bill avec un amour de lob)
Makes it look such an easy job (a rendu ce travail si facile)

Now here is Mochan on the ball (Voilà maintenant qu’arrive Mochan sur le ballon)
He runs around poor Ian McColl (Il se joue du pauvre Ian McColl)
Wee George Niven takes a daring dive (Le petit George Niven réalise un plongeon osé)
But Smiler Mochan makes it number five (Mais le souriant Mochan porte le score à cinq)

Down the middle runs Billy McPhail (Depuis le milieu de terrain arrive Billy McPhail)
With John Valentine on his tail (Avec John Valentine sur ses talons)
With a shot along the ground (D’un tir à ras de terre)
The cup’s at Parkhead safe and sound (La Coupe va à Parkhead saine et bruyante)

Here comes Fernie, cool and slick (Et voici qu’arrive Fernie, calme et astucieux)
He ambles up to take the kick (Il s’amuse pour tirer le pénalty)
He hits it hard and low past Niven (Il tape fort et sous Niven)
The Tims are in their Seventh Heave (Les Tims – surnom des Irlandais, par extension des joueurs du Celtic – sont au 7e ciel)