Angers SCO - ASSE (0-1) : Khazri, pression, tactique, Puel se livre !
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
CONF DE PRESSE

Angers SCO - ASSE (0-1) : Khazri, pression, tactique, Puel se livre !

Vainqueur sur la pelouse d'Angers, l'ASSE a fait un pas vers le maintien. Après la rencontre, Claude Puel a livré son analyse.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur l'adaptation difficile d'Anthony Modeste

Un ouf de bonheur et de soulagement ! Grâce à un bijou de Khazri, l'ASSE s'est imposé à Angers SCO (1-0). En conférence de presse, Claude Puel a livré son sentiment après cette victoire capitale : "Les joueurs se sont procurés du plaisir, c'est important d'en prendre. Quand on est compétiteur on ne prend du plaisir que lorsqu'on prend des points et dans la victoire. Ça fait du bien surtout après les derniers résultats. J'ai trouvé une équipe avec beaucoup de solidarité, les titulaires, les entrants, les joueurs sur le banc, les jeunes, les moins jeunes, tous ont été à l'unisson."

Pour le négatif, le Castrais a regretté un premier acte timoré : "En première mi-temps on était en dedans sur le plan technique, on était un peu plus crispé avec le ballon mais on faisait les efforts pour être solide. C'est vrai que le terrain n'était pas extraordinaire pour faire du bon football non plus. 
On a été attentif, c'était interessant, mais on manquait de relâchement en première période, il fallait aérer, prendre l'information. C'est ce que j'ai demandé à la pause. En gardant notre organisation, il n'y avait pas de raison que cela ne le fasse pas." 

En revanche le boss des Verts a aimé la maîtrise de la fin de match grâce à son plan tactique : "Nous n'avons pas eu peur en fin de match, au contraire, on n'a pas reculé, ce sont eux qui ont joué plus direct, en jouant plus dans notre dos, il faillait faire très attention à ça. En seconde mi-temps quand on a élargi nos lignes ils en ont profité. Dès qu'on sortait du bloc, ils ressortaient le ballon pour nous mettre en défaut. Il fallait garder notre organisation en conservant ce bloc et cette cohésion. Quand on met Denis Bouanga sur un côté en piston c'est pas pour faire une défense à 5, tout dépend de l'animation et l'utilisation que nous faisons." 

Banni en début de saison, Khazri a répondu présent cette après-midi. Claude Puel a encensé le Tunisien : "On connaît Wahbi, il est capable de faire des différences, son match à Rennes était prometteur, il n'avait pas pu enchainer derrière, il manquait de caisse, aujourdhui il a pu répéter des efforts, être dans le bloc et être lucide à la sortie. Tenir des répétitions d'efforts, lui fait sortir des gestes qui sortent de l'ordinaire. Wahbi fait un super geste, un chef d'oeuvre, cela récompense l'état d'esprit affiché."