par Benjamin Danet
Ligue 1

ASSE : miracle à Geoffroy-Guichard, pourquoi et comment

Bonne dernière de Ligue 1, l'ASSE accueillait le Clermont-Foot dans la journée à Geoffroy-Guichard dans un stade vide. Les joueurs de Claude Puel, secoués également par la vente du club, ont tout d'abord failli avant d'aller chercher leur premier succès de la saison. Inespéré !

Zapping But! Football Club ASSE : Adao Carvalho, troisième actionnaire des Verts, brise le silence

Quand on ne cadre pas une seule frappe...

Des semaines, déjà, que l'on met en exergue la faiblesse technique de certains joueurs de l'ASSE. Ce dimanche, face à Clermont, moins de déchet, un peu moins...dans le jeu, mais un problème tout de même : les Verts ne savent pas cadrer une frappe. Zaydou Youssouf, bien placé aux 20 mètres à la 24e minute ? Au-dessus du but clermontois. Boudebouz, du pied droit, deux minutes plus tard ? A droite. Gourna-Douath, idéalement placé sur un coup-franc dévié, à la 34e minute ? A gauche. Moueffek, au terme d'une belle action collective, à la 41e minute ? Au-dessus.

Compliqué, dans ces conditions, de pouvoir marquer et, fait exceptionnel pour l'ASSE, de mener au score. Résultat, 0-0 à la pause et la possibilité de prendre un contre...

Derrière, c'est consternant

Il y a une semaine, à Metz, Kolodziejczak avait failli inscrire un but contre son camp, incapable de se concerter avec son gardien, de but, Etienne Green. Bis répetita ce jour avec une nouvelle mésentente qui aurait pu profiter aux Clermontois juste avant la pause (43e) si Bayo, puis Berhomier avaient été plus prompts. Un couac, un de plus, qui a montré à quel point la défense des Verts est friable, une fois encore privée d'un joueur avec la blessure de Gabriel Silva en première période, remplacé par Miguel Trauco.

Manque de dialogue, passes mal assurées, le manque de confiance est criant. Et que dire du but inscrit par Clermont à la 59e minute, par Bayo, qui mettait en lumière le démarrage tardif de Camara, sur son aile, et Sow, Green etKolo, incapables d'intercepter le centre et de gêner le buteur clermontois. Les Verts ne pourront espérer le maintien sans de réels renforts cet hiver au Mercato.

Une transversale puis...un miracle

Pour les supporters de l'ASSE, la seule action sérieuse s'était uniquement déroulée à la 71e minute. Une occasion, oui seulement une, en 90 minutes, avec une fois encore un Wahbi Khazri, inspiré, qui servait Nordin dans la surface de réparation. Ce dernier, d'une volée du pied gauche, trouvait la barre transversale. Fermez le ban, c'était tout. Avant qu'un miracle se produise dans un chaudron vide. A la 71e minute, sur une remise clermontoise..., Arnaud Nordin ouvrait le pied gauche et réduisait le score dans la surface de réparation (1-2, 78e). Quatorze minute plus tard, sur un corner de Nordin, c'est Jean-Philippe Krasso, d'un coup de boule surpuissant, qui parvenait à égaliser.

On se disait alors que le Verts avaient une fois encore sauvé la tête de Claude Puel avec un énième match nul. Mais ça, c'était avant que le défenseur Saïdou Sow, sur corner de Nordin, surgisse au premier poteau et offre un succès ahurissant aux Verts sur le score de 3-2. On imagine déjà l'ambiance dans le chaudron si le stade avait été plein et non fermé aux supporters...

Pour résumer

Bonne dernière de Ligue 1, l'ASSE accueillait le Clermont-Foot dans la journée à Geoffroy-Guichard dans un stade vide. Les joueurs de Claude Puel, secoués également par la vente du club, ont tout d'abord failli avant d'aller chercher leur premier succès de la saison. Inespéré !

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet