ASSE : Alexandre Bompard à la présidence des Verts, ça fait débat !
Alain et Alexandre BompardCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
DEBAT

ASSE : Alexandre Bompard à la présidence des Verts, ça fait débat !

« Alexandre Bompard président de l'ASSE, pour ou contre ? » : telle est la question de notre débat de la semaine...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Denis Bouanga

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

C'est un grand Oui !

« J'ai beaucoup d'estime pour Alain Bompard et je garde un très bon souvenir de lui, comme de Gérard Soler et Robert Nouzaret. J'avais aimé cette époque, où nous autres journalistes pouvions plus facilement nouer des liens avec les dirigeants, les coaches, les joueurs. Il n'y avait pas tous ces « garde fous » d'aujourd'hui pour faire barrière et veiller à ce que intérêts du club soient protégés par une communication très maîtrisée... C'était le bon vieux temps, celui d'Alex, Aloisio, Pédron, Potillon, Kvarme, Ferhaoui, Mettomo, Sablé, Boudarène, Pape Sarr, « Pat » Guillou, « Fouss » Diawara, Jérémie Janot, Jérôme Alonzo et compagnie. Le trio Bompard-Soler-Nouzaret aura volé en éclats avec l'affaire des faux passeports mais les rôles étaient bien définis, le club était à l'unisson et le tour de table de Bompard aussi avec ses amis, Thomas Schmider et les regrettés Julio Santo Domingo et Guy Lavaud. Une bonne bande de potes qui n'hésitaient pas à mettre la main au pot quand il le fallait. Je ne sais pas si vivre pareille aventure peut faire partie des projets d'Alexandre Bompard alors qu'il mène une brillante carrière entre la Fnac, la politique auprès de Nicolas Sarkozy et à présent la direction du groupe Carrefour. Mais je garde de très bons souvenirs d'Alexandre, notamment ces coupes de champagne partagées sur le parking du stade de l'Aube, à Troyes, un soir de bon résultat. Avec son intelligence, ses réseaux, l'expérience de son père et sa passion pour les Verts, je trouve qu'il aurait parfaitement le profil. Qu'il serait vraiment légitime et qu'il aurait de très belles choses à faire pour redonner tout son éclat au maillot vert. »

Laurent HESS

Je ne sais pas

« J'entends bien les arguments de tous les Stéphanois concernant Alexandre Bompard. 1/ Il est fils de. 2/ Il réussit une carrière brillante dans le monde des Affaires. 3/ Il est supporter des Verts. Effectivement, le premier point est un atout. Alain Bompard connait le poste, ses pièges, ses ficelles et saura le conseiller. Pour le reste, je ne vois pas ça comme un gage de réussite dans le monde du football. Comme on peut s'en rendre compte avec Roland Romeyer, être président – supporter et parler avec l'affect fait aussi commettre des erreurs. Comme on peut s'en rendre compte avec beaucoup, réussir dans une ou plusieurs entreprises d'envergure ne veut pas dire qu'on saura gérer dans un milieu à part comme celui du foot. Waldemar Kita en est d'ailleurs l'un des exemples les plus flagrants.

Même Jean-Michel Aulas, qui a récemment été élu meilleur président de l'histoire du foot français par France Football, a mis plus de dix ans à se forger une réelle ambition de gagner. Il faut appréhender l'environnement, les médias, s'entourer des bonnes personnes pour le sportif et l'administratif... Mais le plus important est aussi d'être en mesure d'amener des liquidités sans passer pour un pigeon aux yeux des agents et des autres clubs (GACP, McCourt).

Je ne dis pas non à un projet avec Alexandre Bompard à sa tête mais j'aimerais d'abord connaître quels seraient ses idées, avec quels hommes de l'ombre pour mener la barre, etc. On ne peut pas, juste sur un nom d'entrepreneur d'origine stéphanoise, spéculer sur ses capacités à diriger le poumon d'une ville comme l'ASSE. »

Alexandre CORBOZ