ASSE : Aouchiche, Abi... pourquoi ne s'imposent-ils pas ?
Charles Abi, ici face à FabioCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
JEUNES

ASSE : Aouchiche, Abi... pourquoi ne s'imposent-ils pas ?

Malgré leur potentiel, Adil Aouchiche et Charles Abi ne s'imposent toujours pas à l'ASSE. Leurs prestations mercredi dernier contre Nantes (1-1) en attestent : tous deux ont encore du chemin pour devenir de bons joueurs de L1...

Adil Aouchiche et Charles Abi ne garderont pas un bon souvenir de la venue des Canaris nantais dans le Chaudron mercredi soir. Tous deux ont été sortis à la mi-temps, sanctionnés par Claude Puel après des prestations très décevantes. Abi venait pourtant d'offrir une précieuse victoire à l'ASSE à Nice (1-0), à son entrée en jeu.

Mais contre Nantes, le jeune attaquant est complètement passé à côté de son match. Jamais dans le bon rythme, incapable de se procurer la moindre occasion, de gagner ses duels, de peser, il a même eu le malheur de blesser Mathieu Debuchy en le percutant dans le dos sur un ballon aérien. Une mi-temps affreuse qui faisait suite à une dernière titularisation où il était passé à travers, déjà, contre Lyon (0-5).

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Ils devraient sérieusement muscler leur jeu

Au deux tiers de la saison, Abi (20 ans) en est à 2 buts. Auteur de 5 buts lors du parcours victorieux des U19 Stéphanois en Coupe Gambardella il y a deux ans, ses débuts chez les pros sont particulièrement laborieux, avec seulement 3 buts inscrits en 36 matches. Ceux d'Adil Aouchiche (18 ans) ne sont pas fameux non plus.

Recrue phare de l'ASSE l'été dernier, le Titi parisien devait être le porte drapeau du projet jeunes de Claude Puel. S'il totalise 2 buts et 3 passes décisives en 21 matches, il est pour l'heure très loin de justifier sa belle réputation de « pépite ». Au point que Claude Puel l'a écarté du groupe pour la réception de Metz (1-0) dimanche. Pas de quoi faire regretter au PSG de l'avoir laissé filer, en tout cas pour l'instant... A sa décharge, le jeune meneur de jeu a rarement pu évoluer à son poste préféré.

Dans le flou tactique des Verts, Puel opte le plus souvent pour un 4-4-2 où le n°17 est contraint d'évoluer sur le côté gauche, lui qui n'a pas vraiment les caractéristiques d'un ailier. A Nice, dans ce rôle, Aouchiche avait fait parler sa qualité de passes en distillant de bons ballons. Mais contre Nantes, il a, comme souvent, péché par son manque de répondant athlétique. Encore léger Aouchiche, tout comme Abi malgré son 1,87m. Pour les deux joueurs l'apprentissage de la L1 se révèle plus difficile que prévu alors qu'ils étaient dominateurs chez les jeunes. Il leur faudra sans doute mettre plus de dureté dans leur jeu pour franchir le palier et aller plus haut. Et pour aider l'ASSE à ne pas tomber plus bas, aussi.