ASSE : Aouchiche, enfin le déclic ?
Adil AouchicheCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
JEUNE

ASSE : Aouchiche, enfin le déclic ?

Alors qu'il enchaînait les titularisations en début de saison, Adil Aouchiche, figure de proue du projet de Claude Puel à l'ASSE, avait glissé vers le banc. Mais il vient de se relancer avec sa bonne entrée contre Angers (0-0)...

2 buts, 2 passe décisives : le bilan statistique d'Adi Aouchiche est moyen depuis le début de la saison. Moyen, comme son début de saison, mitigé. Certaines stats parlent pourtant pour lui : il est le 25ème joueur de L1 au nombre de dribbles réussis par match (1,6), et le 6ème joueur de L1 à avoir délivré le plus de passes clés par match (2,1), le 2ème au nombre de passes clés longues (0,9). Mais pas de quoi sauter au plafond ou crier au génie. Pour l'heure, alors que les attentes étaient grandes (trop ?), l'ancien parisien tarde à convaincre, lui que Claude Puel avait convaincu de venir en lui promettant ce temps de jeu qu'il cherchait. Lui qui était érigé en porte drapeau du projet du Castrais, de cette nouvelle ASSE rajeunie. Lui que le club avait réussi à faire signer malgré la concurrence, avec une jolie prime à la signature à la clé.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Puel : « Parfois il y a des joueurs à moins exposer »

Les faits sont là : au tiers de la saison, Aouchiche n'a disputé qu'un match dans son intégralité : le premier de la saison, contre Lorient. Il a été remplacé deux fois à la mi-temps, à Marseille et à Lens. Et sur ces dernières journées, il a été remplacé à l'heure de jeu lors du derby à Lyon, il n'a joué que 16 minutes lors de la déroute à Brest avant de rester sur le banc contre Lille et à Dijon. « Je monte en puissance. Le coach me fait confiance, il m’a titularisé six fois sur six. C’est la preuve qu’il compte sur moi », se réjouissait pourtant l'international U 18 (5 sélections, 1 but) avant la réception de Nice, fin octobre.

Une montée en puissance qu'il n'aura malheureusement pas confirmée sur le terrain, « Adil a eu un coup de moins bien sur l’intensité ces derniers temps, avait expliqué Claude Puel après le déplacement à Dijon. Il y a des étapes à passer. Il n’y a rien de définitif. Parfois il y a des joueurs à moins exposer. » Et à Puel d'expliquer que l'explication n'était pas du tout d'ordre tactique... « En numéro 10, il faut jouer dos au jeu et se retourner. Ce poste est dur à assumer. Il a encore un peu de mal. A gauche il peut rentrer entre les lignes. »

Il a marqué des points contre Angers

C'est pourtant à droite que l'ancien parisien est entré en jeu vendredi dernier face à Angers. Et il en a profité pour s'illustrer. Incisif dès ses premières prises de balle, c'est lui qui a servi Yvan Neyou sur la grosse occasion du Franco-camerounais, dans le temps additionnel. « Adil a beaucoup joué depuis le début de saison, il a fait de très bonnes choses, il a été dans le dur aussi à certains moments mais c'est normal. Il débute en Ligue 1 et c'est déjà très bien ce qu'il fait », a commenté Puel après la rencontre, insistant sur le fait qu'il était satisfait de l'ét d'esprit affiché par ses remplaçants contre le SCO. D'Aouchiche surtout, à n'en pas douter. Ce qui devrait permettre au Titi d'être plus souvent sur le terrain que ces derniers temps, sur cette fin d'année. Le contraire serait surprenant après pareille entrée.