ASSE : Aouchiche, les raisons de son retour en forme
Adil AouchicheCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
EMBELLIE

ASSE : Aouchiche, les raisons de son retour en forme

Auteur d'une bonne entrée contre Angers et d'un bon match à Bordeaux pour son retour comme titulaire, Adil Aouchiche a confirmé ses bonnes dispositions contre Nîmes, lui qui avait mangé du banc lors des matches précédents de l'ASSE.

Zapping But! Football Club ASSE : la rétrospective de l'année 2020 des Verts

Avant le but d'Arnaud Nordin à Bordeaux, Adil Aouchiche restait le dernier joueur de l'ASSE à avoir marqué un but dans le jeu. C'était contre Nice, sur un caviar de Romain Hamouma. Cette victoire au Matmut, Aouchiche y a participé. Il s'agissait de son retour en tant que titulaire. Il a été bon. Sur son aile gauche, l'ancien parisien s'est montré actif, inspiré, généreux, justifiant la confiance de Claude Puel. Une confiance retrouvée après avoir vu son temps de jeu chuter l'espace d'un mois.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Il avait besoin de souffler

Car s'il avait enchaîner les titularisations en début de saison, Aouchiche est allé s'asseoir sur le banc plus souvent qu'à son tour à la mi-novembre. Il y est même resté lors des deux matches contre Lille et à Dijon. C'était la première fois que Puel ne l'utilisait pas. Et de son propre chef, c'était un mal pour un bien... « Le coach a dit que j’avais besoin de souffler ? Oui, c’est vrai, a confié le Titi parisien au Progrès. Mais je ne cache pas que c’était une frustration pour moi. Même si c’était sur une petite période, cela m’a touché dans mon ego. Je ne me suis pas trop posé de questions, j’ai continué à travailler, peut-être même plus. On a parlé avec les coachs et réglé quelques petits détails. Contre Angers, j’ai apporté un gros plus en rentrant et l’entraîneur m’a récompensé en me faisant démarrer à Bordeaux. »

Lucide, Aouchiche. Et orgueilleux, donc. Une preuve de son ambition, de sa détermination à réussir, à s'imposer à l'ASSE. Après avoir redynamisé l'équipe à son entrée en jeu contre Angers, le jeune milieu (18 ans) a enchaîné à Bordeaux et il s'est encore montré à son avantage contre Nîmes dimanche dernier, à son entrée en jeu à la place de Wahbi Khazri, notamment en s'effaçant intelligemment sur le but d'Arnaud Nordin. Pas surprenant, donc, de le retrouver titulaire ce mercredi pour le déplacement à Monaco.

« De mieux en mieux »

« C’est de mieux en mieux, estime-t-il. Je donne le maximum à chaque match et je me sens plus à l’aise avec mes coéquipiers. On se connaît mieux et je me lâche, plus de choses me réussissent. On a eu une période compliquée donc forcément, les individualités, surtout offensives, se voient moins. Il fallait surmonter cela et on a su le faire ». Dans une ASSE en regain de forme, la recrue phare de l'été dernier s'affiche sous son meilleur visage. Et peu importe s'il évolue sur un côté plutôt que dans l'axe, son poste de prédilection... « Je suis un joueur d’axe, un 10 ou un 8. Mais je joue là où on me met. Ailier, ce n’est pas un poste que je n’aime pas car ça reste un positionnement offensif où je peux exprimer mes qualités. Après, vous voyez bien que, dans mon jeu, je rentre un peu intérieur. C’est ce que le coach me demande et ce que je sais faire de mieux. Je m’adapte au collectif et, n’importe où sur le terrain, je jouerai pour apporter le maximum à l’équipe. » C'est justement ce qu'il a fait ces derniers temps, lui qui souhaite encore répondre aux attentes à Monaco. « Les fortes attentes en moi ? C’est une bonne pression. J’aime ça car elle me pousse à montrer qui je suis et prouver au club, qui m’a fait confiance, que je suis capable de faire de grandes choses. » De là à penser que le meilleur d'Aouchiche à l'ASSE est à venir...