ASSE : Bouanga et Puel face aux médias, ce qu'il faut en retenir
par Benjamin Danet
CONFÉRENCE DE PRESSE

ASSE : Bouanga et Puel face aux médias, ce qu'il faut en retenir

Vendredi soir (21 heures), l'ASSE accueille le SCO d'Angers au stade Geoffroy-Guichard. Claude Puel, l'entraîneur des Verts, et Denis Bouanga, l'attaquant, étaient à l'instant en conférence presse. Morceaux choisis.

A deux jours de la venue d'Angers dans le chaudron, ce sont l'attaquant Denis Bouanga et l'entraîneur Claude Puel qui se sont présentés face aux médias. L'occasion pour les deux hommes de revenir sur l'actualité du club et notamment les dix derniers matches sans victoire. L'ASSE est au pied du  mur et elle doit impérativement s'imposer face aux Angevins vendredi soir.

Denis Bouanga : "On passe tous par des hauts et des bas. En ce qui me concerne, ça me travaille de ne pas être efficace. C'est très dur, on s'accroche, on travaille deux fois plus. Quand ce but viendra, il fera du bien à l'équipe. On a tous commencé très haut et on a ensuite été malmené.  Avec les jeunes, ça marchait très bien. Après il y a eu des blessés...Mais on a réussi à stopper l’hémorragie. On se doit donc de repartir de plus belle en espérant gagner contre Angers. Depuis trop longtemps, il nous manque une certaine efficacité. Il faut se donner les moyens de marquer et d’être devant le but comme en début de saison. Marquer ce premier but doit nous délivrer. On ne veut pas perdre, mais prendre des points au maximum contre Angers. Attention, faire des nuls, c’est toujours mieux que de perdre. On a montré de belles choses à Dijon, on aurait pu gagner. On veut gagner vendredi. C’est important."

C'est ensuite Claude Puel qui a pris la parole. Toujours au travers de propos retranscrits par nos confrères du Progrès. "Retsos et Silva ne seront toujours pas disponibles. Il y a des petits bobos suite au dernier match, on fera le point demain pour certains joueurs. Monnet-Paquet et Abi sont quant à eux disponibles. Nous sommes convalescents, mais il nous faut confirmer les bonnes aptitudes sur la mentalité et le caractère affichés lors des deux derniers matches. On s’est senti plus solides sur nos bases avec un bloc, des lignes plus serrées et beaucoup de solidarité. Dès qu’on va retrouver le chemin du but et prendre des points, on va se lâcher. En attendant, il faut s’accrocher, être volontaire. À Dijon on a eu des situations sans se créer beaucoup d’occasions. Il y avait des possibilités. Contre Angers, ce sera très difficile face à une équipe avec beaucoup de densité, de verticalité et un bloc défensif pour contrer. Jeunes ou moins jeunes, il faut affronter l’adversité, ne pas baisser la tête, continuer à avancer et trouver ensemble le renouveau que l’on cherche. C’est important de retrouver les bases et de se sentir solides."

Puel a enfin été interrogé au sujet d'Adil Aouchiche, resté sur le banc lors des deux derniers matches. "Adil a eu du moins bien sur l’intensité ces derniers temps. Pour le tout monde, il y a des étapes à passer. On est dans une succession de résultats difficiles, il n’ya rien de définitif. Parfois il y a des joueurs à moins exposer."

Pour résumer

Les propos de Denis Bouanga et de Claude Puel avant le match ASSE-SCO Angers, vendredi soir à Geoffroy-Guichard.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet