ASSE : Caiazzo en passe de trahir une parole vieille de 17 ans ?
Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PLUS-VALUE

ASSE : Caiazzo en passe de trahir une parole vieille de 17 ans ?

Au moment de son arrivée dans l'actionnariat de l'ASSE, en 2004, Bernard Caiazzo se serait engagé à ne pas faire de plus-value sur le dos du club. Vu la somme réclamée aujourd'hui pour vendre, il ne devrait pas tenir parole…

Zapping But! Football Club ASSE : le debrief du match face à Montpellier

L'anecdote est révélée par Luc Dayan dans l'excellente interview à Poteaux Carrés : au moment de son arrivée à l'AS Saint-Etienne en 2004, Bernard Caiazzo a d'abord acheté pour 800.000€ de parts du club, avec de verser la même somme à deux reprises pour se porter acquéreur des parts de Thomas Schmider et Jean-Claude Perrin. C'est là qu'il aurait fait une promesse difficile à tenir aujourd'hui qu'il veut vendre le club pour un montant à huit chiffres…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Caiazzo s'est engagé à ne pas faire de plus-value non plus"

"Et puis il y avait une autre personne qui s'était montrée intéressée. C'est Jean-Claude Perrin avec qui j'avais déjà travaillé à Nice. Lui et Caïazzo se sont rencontrés et se sont associés à 50-50 dans une holding. De l'autre côté, Thomas Schmider était dans la seconde holding. Chacun a apporté 800.000€ de mémoire, il y a eu le rachat des parts, c'est passé en DNCG, Thomas Schmider est devenu président et la saison s'est terminée comme ça."

"Il y a eu rapidement des dissensions entre les trois. Caïazzo et Perrin ont d'abord racheté les parts de Schmider qui en a eu marre. Quelques semaines après, Perrin qui ne s'entendait pas avec Caiazzo a revendu ses parts sans faire de plus-value. Et Caïazzo s'est engagé à ne jamais faire de plus-value s'il revendait ces actions là. J'ai appelé Jean-Claude Perrin juste avant pour m'assurer de la véracité de ce souvenir et il me l'a confirmé. Il n'a pas fait de plus-value, c'est un vrai supporter de l'ASSE, il ne voulait pas en faire. Il a revendu et Caïazzo s'est engagé à ne pas en faire non plus."