Bernard Caiazzo
Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉCLARATIONS

ASSE : Caiazzo sort enfin du silence mais...

Le président du conseil de surveillance de l'ASSE, Bernard Caiazzo, qui ne met plus les pieds à Saint-Etienne depuis plusieurs années, a parlé à un média... du départ de Kylian Mbappé du PSG.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Parti vivre à Dubaï, Bernard Caiazzo ne vient plus à Saint-Etienne depuis plusieurs années, de crainte d'être pris à partie par les supporters. D'ailleurs, même s'il reste propriétaire de l'ASSE, il ne s'occupe plus du sportif. Il laisse Roland Romeyer en première ligne, cherchant pour sa part des repreneurs prêts à lui signer un gros chèque. A côté de ça, il s'occupe d'une association de clubs, la Global Football Alliance, et de ses affaires.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Aucun joueur n'est plus fort qu'une institution"

Ce samedi, surprise, Caiazzo est sorti du silence pour un média français. Mais ce n'était pas pour parler de l'ASSE. Il a répondu au Parisien, qui l'interrogeait sur l'impact sur la Ligue 1 du départ de Kylian Mbappé en fin de saison : "Merci Kylian, mais demain, le PSG sera encore plus fort. Aucun joueur n'est plus fort qu'une institution". Au vu de la pertinence des analyses du dirigeant pour tout ce qui concerne le football, il est à envisager un sérieux affaiblissement du club de la capitale la saison prochaine...

Rejoignez le fil But ! Football Club sur WhatsApp pour ne rien rater des grosses infos sur vos clubs favoris.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Bernard Caiazzo ne met plus les pieds à Saint-Etienne depuis plusieurs années et il ne s'occupe que de la vente du club, qu'il ne parvient d'ailleurs pas à conclure. Ce samedi, le président du conseil de surveillance de l'ASSE est sorti du silence... pour parler de Kylian Mbappé et du PSG.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.