ASSE : Ces Verts qui doivent une revanche en 2021
Denis BouangaCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
REACTION

ASSE : Ces Verts qui doivent une revanche en 2021

L'année 2021 doit être celle de la revanche pour plusieurs Verts qui n'ont pas été à leur meilleur niveau en 2020... Tour d'horizon de ces joueurs que l'on attend revanchards.

Charles ABI

Alors qu'il avait été le meilleur buteur de l'ASSE pendant la préparation estivale, l'ancien vainqueur de la Gambardella n'a toujours pas ouvert son compteur en L1. En 24 matches, il reste bloqué à 0 but. Le déclic, c'est pour cette nouvelle année ?

Wahbi KHAZRI

Le Tunisien a été poussé vers la sortie par Claude Puel à l'inter saison. En vain. Expulsé à son retour, à Lens (0-2), quelques minutes après son entrée en jeu, il n'a inscrit que 3 buts en 2020, une année qu'il a terminée à l'infirmerie après s'être blessé contre Nîmes (2-2), quelques instants après avoir raté une balle de 2-0. Plus gros salaire de l'effectif, redeviendra-t-il le Khazri de ses débuts à l'ASSE, en 2018 ?

Ryad BOUDEBOUZ

Lui aussi a été poussé vers la sortie, manu militari, malgré son but victorieux en demi-finale de Coupe de France contre Rennes (2-1) et une bonne préparation. Un retour à la compétition mitigée, même s'il coïncide avec l'amélioration des résultats sur la fin de l'année. Et maintenant ?

Denis BOUANGA

En dedans, le meilleur buteur de l'exercice écoulée n'a inscrit que 3 buts lors de la première partie de la saison. Retrouvera-t-il son efficacité en 2021 ?

Romain HAMOUMA

Ses 3 buts inscrits pendant l'été étaient restés sans suite avant le match de Paris. Et il n'a pas prolongé alors que son contrat se termine en juin. Deux bonnes raisons de se montrer à nouveau sous son meilleur jour.

Jean-Philippe KRASSO

Aucun but et très peu de temps de jeu pour l'ancien buteur d'Epinal. Qui devra montrer en 2021 qu'il a le niveau de la L1.

Zaydou YOUSSOUF

Sur le flanc pendant six mois après son opération du genou, l'ancien bordelais a souffert à son retour. Il n'a pas retrouvé son meilleur niveau et a dû se contenter des miettes dans l'ombre du duo Neyou-Camara, puis d'un rôle de milieu excentré dans lequel il n'a pas du tout convaincu. 2021 doit être l'année de la relance pour lui.

Kévin MONNET-PAQUET

Après deux opérations des croisés, le n°22 a enfin retrouvé les terrains. En fin de contrat, il va s'attacher à montrer qu'il a encore son mot à dire en L1.

BILEL BENKHEDIM

Très peu utilisé par Puel, le talentueux meneur de jeu tarde à s'imposer en L1, lui qui avait fait naître de belles promesses chez les jeunes et lors du parcours en Coupe Gambardella. Un prêt serait envisagé.

Maxence RIVERA

Le petit attaquant avait séduit durant la préparation estivale. Mais beaucoup moins avec ses entrées en jeu en L1, soporifiques. Se libèrera-t-il davantage en cette nouvelle année ?

Timothée KOLODZIEJCZAK

Défensivement, Kolo a soufflé le chaud et le froid. Son duo avec Moukoudi n'a pas franchement convaincu. Lui aussi doit retrouver son niveau de ses débuts chez les Verts.

Jessy MOULIN

Après sa belle finale de Coupe de France et ses bons débuts en championnat, le successeur de Ruffier a pioché, à l'image de l'équipe. Il a mieux fini mais le doute plane toujours sur sa capacité à être performant sur la durée. A lui de le lever.

Gabriel SILVA

Entre blessures et méforme, le Brésilien a traversé l'année écoulée comme un fantôme. Alors que Trauco est maintenant bien installé, pourra-t-il se relever ?

Panagiotis RETSOS

Le Grec a passé le plus clair de son temps à l'infirmerie depuis son arrivée à la fin de l'été. Il soigne une pubalgie. Alors qu'un départ anticipé est évoqué, difficile de savoir à quoi s'attendre avec lui.

Puel aussi doit une revanche

Bon nombre de joueurs stéphanois devront retrouver leur meilleur niveau en cette nouvelle année, mais à l'ASSE, on attendra mieux de Claude Puel aussi. Le Castrais est là depuis près d'un an et demi maintenant et depuis son arrivée, son bilan n'est pas fameux : une 17e place l'an dernier, une 14e place cette saison après 17 journées, avec le pire bilan du club depuis une décennie. Son projet tarde à prendre forme, certains de ses choix ont pu intriguer. Et des tensions sont apparues, en interne, notamment entre Roland Romeyer et Xavier Thuilot, le bras droit de l'ancien monégasque. Lequel bénéficie des pleins pouvoirs et du plus gros salaire de l'histoire du club pour un entraîneur. Des privilèges qu'il tarde à justifier, même s'il serait injuste de lui mettre sur le dos tous les maux du club, lui qui doit composer avec des moyens financiers très limités et qui a vu le club vendre Wesley Fofana contre son avis, l'été dernier, quelques jours avant la fin du Mercato. Un coup très dur porté à son projet.