ASSE : Khazri, Modeste, Puel... ces Verts qui ont trois mois pour sauver leur saison
Wahbi KhazriCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FLOP FLOP

ASSE : Khazri, Modeste, Puel... ces Verts qui ont trois mois pour sauver leur saison

Mars, avril, mai : la saison se termine dans trois mois, déjà. C'est le temps qu'il reste à certains joueurs, à l'ASSE, pour redorer un peu leur blason alors qu'ils vivent une saison compliquée. Tour d'horizon.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur la gestion de l'espoir Bilal Benkhedim

Wahbi KHAZRI

1 but, 0 passe décisive : le Tunisien n'est plus du tout le joueur flamboyant de sa première saison dans le Forez, où il avait inscrit 14 buts. Une seule éclaircie à Rennes (2-0). Un rendement forcément très décevant pour un joueur qui est le plus gros salaire du club.

 

Ryad BOUDEBOUZ

Comme Khazri, Puel avait tenté de le pousser vers la sortie avant de le réintégrer à l'automne. Mais avec aucun but et 1 passe décisive, l'Algérien a un apport quasi nul. Transparent lors de sa dernière titularisation, à Sochaux (0-1), son club formateur, en Coupe de France. Et 2 penaltys ratés.

 

Denis BOUANGA

5 buts pour le Gabonais cette saison, dont deux penaltys. C'est maigre par rapport à son temps de jeu, à son statut et aux 12 buts inscrits la saison dernière. Est-ce la raison pour laquelle il n'avait pas célébré son but à Rennes (2-0) ?

 

Adil AOUCHICHE

2 buts et 4 passes décisives pour l'ancien parisien. A 18 ans, ses stats sont correctes mais son arrivée avait suscité des attentes qu'il ne parvient pas vraiment à justifier. Talentueux mais encore tendre.

 

Charles ABI

Le jeune attaquant vient d'inscrire 3 buts en 2021. Mais dans le jeu, ses progrès sont difficiles à percevoir. Comme pour Aouchiche, on attend plus de lui vu son potentiel, largement démontré chez les jeunes lors du parcours victorieux en Gambardella.

 

Anthony MODESTE

Une tête trop enlevée contre Nantes (1-1), une entrée décevante à Sochaux (0-1), une première titularisation où il a été à la peine contre Reims (1-1), l'ancien bordelais, peu consistant à Lorient (1-2) et face à Lens (2-3), n'a toujours pas trouvé le chemin des filets depuis qu'il a été prêté par Cologne... où il n'avait inscrit qu'1 but en 9 matches lors de la première partie de saison. C'était face à un club amateur, en Coupe d'Allemagne.

 

Timothée KOLODZIEJCZAK

Le défenseur polyvalent a vécu une première partie de saison très difficile et il est sur le banc depuis l'arrivée en janvier de Cissé, associé à Moukoudi en défense centrale alors que Trauco a fini par convaincre Puel au poste de latéral gauche. Dans le onze contre Lens (2-3), il a été remplacé en fin de match par le Péruvien après une prestation médiocre.

 

Panagiotis RETSOS

Seulement 4 matches pour le Grec depuis son arrivée. Prometteur lors de ses débuts contre Nice (1-3), malgré la défaite, il a été rattrapé par sa fragilité, enchaînant plusieurs blessures. Le voilà à nouveau opérationnel...

 

Zaydou YOUSSOUF

18 matches pour l'ancien bordelais, dont la moitié seulement en tant que titulaire. Opéré d'un genou il y a un an, il tarde à retrouver son niveau. Etrangement aligné au poste de milieu droit par Puel au début de l'hiver, il n'est plus que le 4e milieu dans la hiérarchie, en ce moment, derrière le trio Gourna-Camara-Neyou. Sans oublier Moueffek.

 

Gabriel SILVA

Blessé juste avant la finale de Coupe de France contre Paris (0-1) en juillet dernier, le défenseur brésilien n'a disputé qu'un match cette saison, début novembre, face à Montpellier (0-1). Il n'a été appelé qu'une seule fois dans le groupe en 2021, à Strasbourg (0-1), quand l'effectif avait été décimé par la Covid.

 

Maxence RIVERA

Le petit attaquant a disputé 15 matches cette saison mais sa seule titularisation, à Lens (0-2), a été écourtée au bout de 16 minutes quand Puel l'a sorti après l'expulsion de Kolodziejczak. Son temps de jeu se limite à 184 minutes, avec un maximum de 26 minutes à son entrée en jeu à Strasbourg (0-1). Son bilan : 0 but, 0 passe décisive. 3 minutes à Sochaux (0-1) en Coupe de France et on ne l'a plus revu, depuis, si ce n'est à Lorient (1-2), pour une poignée de minutes stériles là encore.

 

Bilal BENKHEDIM

Buteur en finale de la Coupe Gambardella il y a bientôt deux ans, le milieu offensif n'a pas du tout les faveurs de Puel. Il n'est apparu que trois fois cette saison et n'a joué qu'une minute, à Strasbourg (0-1), depuis sa seule titularisation, contre Montpellier (0-1). Laissé pour compte.

 

Pour eux, c'est déjà plié

Si Baptiste Gabard peut remercier Claude Puel de lui avoir fait signer un premier contrat professionnel de trois ans en janvier, le jeune milieu est vite retourné en réserve et la concurrence à son poste bouche sérieusement son horizon. Plusieurs autres anciens vainqueurs de la Couope Gambardella sont dans le même cas : le défenseur Marvin Tshibuabua, le milieu Victor Petit, les ailiers Abdoulaye Sidibe et Tyrone Tormin. Le gardien Stefan Bajic, lui, fait office de doublure de Jessy Moulin. Quant à Rayan Souici, Setigui Karamoko, Lucas Llort, Jérémie Porsan-Clémenté, Mathys Saban et Edmilson Correia, tous sous contrat professionnel, on voit mal comment ils pourraient ne pas terminer la saison en réserve. Ce qui risque aussi d'être le cas pour l'énigmatique Alpha Sissoko.

Puel aussi doit sauver sa saison

17 mois après son arrivée, le manager des Verts est l'entraîneur le mieux payé de l'histoire du club mais il présente pour l'heure l'un des pires ratios en termes de points pris par match. 17e l'an dernier, l'ASSE avait été sauvée par le Covid. Elle est encore dans le bas du classement (16e) à l'approche de l'emballage final. Puel parviendra-t-il à finir en beauté, et à convaincre enfin, lui dont les compositions d'équipe et le management suscitent souvent l'incompréhension ?