par Benjamin Danet
Retrait

ASSE : du nouveau et du regrettable pour la vente des Verts !

Alors que l'ASSE, dernière de Ligue 1, ne parvient pas à gagner un match sur le terrain, ses deux présidents, eux, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, ne réussissent pas à trouver un repreneur. Résultat, la vente est à l'arrêt complet selon le Progrès.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

La tendance n'est vraiment pas au beau fixe à l'ASSE. Car en marge du sportif, dramatique avec une dernière place au classement, et des finances, exsangues, qui n'offrent aucune marge, les deux présidents (Bernard Caïazzo et Roland Romeyer) n'arrivent pas à vendre et passer le relais. Ce soir, dans un article publié sur son site internet, Le Progrès revient sur l'étendue des dégâts.

"Au moment où le Prince Cambodgien Norodom Ravichak s’apprête à jeter l’éponge concernant la reprise du club, on peut légitimement se poser des questions sur le devenir de l’ASSE. Vincent Labrune, le président de la Ligue professionnelle de football (LFP) et ancien président de l’OM, a bien tenté de donner un coup de main à son ami Bernard Caïazzo en faisant jouer ses relations jusqu’à Phnom Penh. En vain. Le président du Conseil de surveillance devra reprendre son bâton de pèlerin pour sa tournée internationale en quête de la ruée vers l’or.

Pour l’instant, son tamis est désespérément vide de métaux précieux et l’émeraude s’est aussi ternie. La dot de la mariée s’est transformée en dette et même un milliardaire ne glissera pas 100 millions d’euros dans la corbeille."

Il n'est pas fait mention dans l'article de nos confrères du projet Markarian, qui paraît-il tenait la corde à ce jour.

Pour résumer

Alors que l'ASSE, dernière de Ligue 1, ne parvient pas à gagner un match sur le terrain, ses deux présidents, eux, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, ne réussissent pas à trouver un repreneur. Résultat, la vente est à l'arrêt complet selon le Progrès.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet