Pascal Dupraz
Pascal DuprazCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
COURSE AU MAINTIEN

ASSE : Dupraz lance un message fort avant Lorient

Après la défaite contre l'OM (2-4), Pascal Dupraz a tenu à faire passer le message qu'il ne fallait surtout pas paniquer ni tout jeter à la poubelle, rappelant l'état dans lequel se trouvait l'ASSE à son arrivée...

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

But ! : Pascal, quelle analyse faites-vous de ce match contre Marseille ?

Pascal DUPRAZ : On est tombés sur meilleurs que nous et des faits de jeu ont rendu le match très compliqué. On a la chance de mener suite à une bévue du gardien mais après, on a subi. On s'y attendait car l'OM a toujours la possession, contre tout le monde. On aurait pu marquer un deuxième but mais il y avait un hors jeu, il n'y a rien à redire sur l'arbitrage. Pareil sur le penalty, il était justifié. Et il y a eu le deuxième but marseillais juste après la mi-temps. A partir de là...
 

Les buts sur arrivés sur des erreurs individuelles...

Oui. Il y a deux penaltys, un contre son camp de Kolo. On n'a pas été pertinents défensivement. Et c'était insuffisant dans notre capacité à bien récupérer les ballons. On était toujours en retard. A moi de remédier à cela. J'ai trouvé qu'on avait manqué de jus aussi. On n'était pas assez présents.

 

« On n'a pas à rougir de la situation. Elle était compromise. Ceux qui écrivent qu'on se relâche... Ce sont plutôt eux qui se relâchent. Nous, non. Au niveau de l'état d'esprit, on est là. »

 

Est-ce un coup d'arrêt ?

Oui mais c'était l'OM en face. Le match a confirmé l'écart au classement. On voulait faire tourner le compteur mais on a eu trop de manques. Le positif, c'est notre réaction d'orgueil à 4-1, avec le but magnifique de Lucas (Gourna-Douath), alors qu'on aurait pu sombrer.

 

Vous n'avez pris que 2 points lors des 3 dernières journées...

Je rappelle quand même que nous en avions 12 après 20 journées. On était loin du barragiste. J'ai lu les analyses de brillants journalistes qui ont vu le match nul contre Troyes comme un crime de lèse majesté, mais je vois que l'Estac a encore gagné... Nous avons 27 points. Nous sommes revenus dans la course. Nous sommes en chemin et je donne rendez-vous aux prochains épisodes. On n'a pas à rougir de la situation. Elle était compromise. Ceux qui écrivent qu'on se relâche... Ce sont plutôt eux qui se relâchent. Nous, non. Au niveau de l'état d'esprit, on est là. On est là depuis que je suis là, depuis le 15 décembre. Mais on va revoir notre copie.

 

A quels niveaux ?

Surtout défensivement. Je suis convaincu que quand on défend bien, on attaque mieux. Kolo a été sifflé. Il va falloir le remettre en selle. Khazri va revenir, Hamouma reviendra aussi. Il ne faut surtout pas paniquer. J'ai de bonnes raisons de croire en notre maintien.

 

Pour résumer

Après la défaite contre l'OM (2-4), Pascal Dupraz a tenu à faire passer le message qu'il ne fallait surtout pas paniquer ni tout jeter à la poubelle, rappelant l'état dans lequel se trouvait l'ASSE à son arrivée, quand les Verts étaient lanterne rouge décrochée...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.