Jérémie Janot
Jérémie JanotCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

ASSE - Exclu BUT ! : Jérémie Janot monte au créneau pour défendre Green... et Romeyer

En interview dans But ! Saint-Etienne, l'entraîneur des gardiens de Valenciennes se veut confiant pour la suite de la saison de l'ASSE... Il estime notamment qu'Etienne Green va rebondir... Extrait.

Zapping But! Football Club ASSE : retour du public, élément déterminant ?

But Saint-Etienne : Jérémie, comment avez-vous vécu le match entre Valenciennes et l'ASSE ?

Jérémie JANOT : C'était un grand moment. J'ai revu beaucoup de monde. Ça m'a fait plaisir. J'ai revu des personnes que j'avais perdu de vue depuis une dizaine d'années, notamment une supportrice de Firminy qui est tombée dans mes bras. Et bien sûr la délégation de l'ASSE, Loïc (Perrin), Lolo (Batlles), le Doc, le kiné, l'intendant. Je me suis régalé. Les supporters m'avaient préparé une petite banderole. Ça m'a fait chaud au cœur. Je sais que certains m'ont reproché mon amitié avec Roland Romeyer, mais c'est pas grave.

 

Vous êtes resté proche du président ?

Je suis fidèle en amitié. Quand je donne mon amitié, c'est inébranlable. Roland, je l'ai connu en 1993. C'était mon dirigeant. Et je sais ce que je lui dois, j'ai cette reconnaissance du ventre. A l'époque il avait insisté pour que le club nous garde, Lucien Mettomo et moi. Il avait menacé de retirer ses billes. Ce n'est pas parce qu'il est dans le dur que je vais le lâcher. A un moment où les Ultras étaient montrés du doigt, j'étais monté au créneau pour eux. Je ne suis pas de ceux qui vont où le vent souffle.
 

Quel regard portez-vous sur le début de saison compliqué d'Etienne Green ?

Je connais bien Etienne, je l'ai eu chez les jeunes. C'est un gardien qui ne subit pas, il agit. Les sorties, c'est un de ses points forts. Il a une bonne lecture du jeu. Il a été malheureux sur ses deux sorties mais c'est le risque, tu t'exposes plus quand tu sors. Ce sont des choses qui arrivent. A mes débuts, j'avais fait des erreurs aussi. J'avais percuté Jean-Guy Wallemme à Auxerre. J'avais coûté quelques points. Mais c'était mon jeu. Etienne ne doit pas douter. Le doute, c'est l'ennemi pour un gardien. Il doit continuer de faire du Green. Il ne doit pas jouer contre nature, surtout pas. Ce qui lui arrive, c'est un passage obligatoire. Tout le monde passe par là.

 

Il se relèvera ?

Bien sûr. Il a de grosses qualités et un très bon entraîneur des gardiens avec Jean-François Bédénik. Il va se remettre en selle. Etienne est jeune. Il a déjà démontré qu'il était un bon gardien et il peut devenir un futur très bon gardien.

 

Vous avez noté la date du match ASSE-VA ?

Le 2 juin. Mes potes me demandent déjà des places ! Il y en a qui m'en demandent six, d'autres sept. Les mecs croient que je bosse à la billetterie ! (rires)

Pour résumer

"Il a de grosses qualités et un très bon entraîneur des gardiens avec Jean-François Bédénik. Il va se remettre en selle. Etienne est jeune. Il a déjà démontré qu'il était un bon gardien et il peut devenir un futur très bon gardien", estime Janot, au sujet de Green.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.