Roland Romeyer et Bernard Caiazzo
Roland Romeyer et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
VENTE DES VERTS

ASSE - Exclu But ! : Pas de fusion entre Markarian et Bueno, les Russes de TSI font marche arrière

S'ils demeurent tous deux intéressés par un rachat de l'ASSE, Olivier Markarian et Serge Bueno ont décidé de ne pas présenter une offre commune. Le projet russe, lui, ne devrait pas aboutir...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Depuis que Serge Bueno, patron de Smart Good Things, était sorti du bois en faisant part de sa volonté de racheter l'ASSE et de rassembler les forces vives autour de son projet, il y a un mois, une offre commune avec Olivier Markarian était envisagée. L'idée a fait son chemin et les deux entrepreneurs se sont rapprochés. Des discussions avaient été entamées. Mais il n'y aura finalement pas de fusion entre leurs deux projets.

Bueno envisage une offre

Il s'est en effet avéré que ceux-ci n'étaient pas convergents, avec d'un côté un projet à l'orientation club, celui de Markarian, et de l'autre un projet plus vaste, celui de Bueno et de Smart Good Things, qui verrait davantage l'ASSE comme un vecteur au sein d'une stratégie de développement. Sur le modèle Red Bull, Smart Good Things envisagerait l'acquisition de l'ASSE mais aussi d'autres clubs, dans des disciplines sportives autres que le foot. Si Markarian a déjà formulé une offre au début de l'hiver, Bueno pourrait déposer la sienne sous peu.

Les Russes n'ont pas donné suite

Alors que Bernard Caiazzo et Roland Romeyer avaient programmé une vente du club fin 2021, celle-ci semble donc encore loin de se dessiner. Entré en data room il y a deux mois, le groupe russe TSI (Total Sports Investments), présidé par le milliardaire Sergeï Lomakin, a eu accès à toutes les informations sur le club. Mais le duo d'actionnaires, qui demanderaient 20 M€ chacun pour céder leurs parts, est resté sans nouvelles. Ce qui semble vouloir dire que TSI n'ira finalement pas plus loin.

Pressenti pour être directeur sportif en cas de rachat de l'ASSE, Michel Salgado, l'ancien défenseur du Real Madrid et de la sélection espagnole, présent aux côtés de Lomakin lors de la visite de TSI à Geoffroy-Guichard et L'Etrat, avait laissé entendre quelques jours plus tard que le club forézien intéressait TSI au même titre que d'autres clubs européens. Et le choix de Lomakin ne semble donc pas encore arrêté. Pas assez, en tout cas, pour qu'il se soit décidé à formuler une offre pour prendre les commandes de l'ASSE.

Pour résumer

Alors que Bernard Caiazzo et Roland Romeyer avaient programmé une vente du club fin 2021, celle-ci semble donc encore loin de se dessiner. Entré en data room il y a deux mois, le groupe russe TSI (Total Sports Investments), présidé par le milliardaire Sergeï Lomakin, a eu accès à toutes les informations sur le club. Mais le duo d'actionnaires est resté sans nouvelles. Ce qui semble vouloir dire que TSI n'ira finalement pas plus loin...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS