ASSE – EXCLU Moukoudi, Neyou, Saliba... Les carnets du sélectionneur du Cameroun
Yvan Neyou avec Harold MoukoudiCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ENTRETIEN

ASSE – EXCLU Moukoudi, Neyou, Saliba... Les carnets du sélectionneur du Cameroun

Sélectionneur de l'équipe du Cameroun, Antonio Conceiçao a accepté pour But ! Saint-Etienne de disserter sur les Lions indomptables chers à l'ASSE.

Sur Harold Moukoudi

« Un des premiers noms que je couche sur la feuille de match »

« Harold fait partie des joueurs que j'ai lancé en sélection. Je vois qu'il s'impose de match en match en club et pour moi, c'est fondammental dans sa progression. Harold est quelqu'un qui a besoin de la compétition pour prendre de la confiance et donner sa pleine mesure.

Depuis mon arrivée au poste de sélectionneur, Harold Moukoudi est quelqu'un qui a toujours fait partie de mes options. Au début, il a fallu régler quelques soucis administratifs mais, depuis le match contre le Japon le 9 octobre dernier (0-0), il peut jouer normalement avec nous et figure parmi les premiers noms que je couche sur la feuille de match. Je suis très content de lui. Il a conquis sa place en sélection et s'inscrit parmi mes premiers choix pour les échéances à venir.

Plus jeune, avant qu'il ne signe à Saint-Etienne, beaucoup ont vu un gros potentiel chez Harold Moukoudi. Quel est-il réellement ? Pour moi, on a déjà à faire à un très bon joueur pour évoluer en Ligue 1 française. Maintenant, s'il veut voir plus haut que Saint-Etienne, jouer le Top 5 en France et l'Europe régulièrement, il va lui falloir gagner en consistance, en régularité dans ses performances. Cela viendra par le travail, par l'expérience qu'il est en train d'emmagasiner à Saint-Etienne... Il faut qu'il aille étape par étape, qu'il s'impose comme un cadre défensif des Verts.Harold doit se fixer des objectifs de carrière. En terme de qualités, de technique, de talent, il a tous les pré-requis pour faire une belle carrière. Mais c'est vraiment à lui de définir quels seront ses prochains pas. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Sur Yvann Neyou

« La porte n'est pas fermée »

« Déjà, concernant Yvann, je tenais à dire que je ne l'ai pas découvert à son arrivée en juillet à l'AS Saint-Etienne. Braga, c'est le club de ma ville. Lorsqu'il était dans la réserve du Sporting, les gens du club me l'avait indiqué, je l'avais vu et j'avais pris toutes les informations le concernant. L'arrêt des compétitions pour cause de Covid m'avait alors empêché d'aller plus loin à l'époque.

En octobre, comme nous avions un match amical de programmé contre le Japon, j'ai appelé Yvann Neyou pour lui faire part de ma volonté de le convoquer en sélection. Je pensais que ce serait une bonne occasion pour lui de gagner en visibilité mais également de commencer à gagner sa place avec les Lions. A ce moment-là, Yvann Neyou m'a dit qu'il ne se sentait pas prêt pour aller en sélection. J'ai respecté sa décision et je ne l'ai pas convoqué pour ce match ni pour les deux suivants contre le Mozambique.

A partir du moment où Yvann Neyou ne veut pas venir en sélection, il est de notre devoir de regarder d'autres joueurs. Jean Onana (prêté par le LOSC à Mouscron) et Samuel Oum Gouet (SCR Altach) ont eu leur chance et ils l'ont saisi. La porte n'est pas fermée pour Neyou mais il fait désormais parti d'un groupe élargi de joueurs suivis. Il est toujours dans les radars et ne fait plus partie du cœur de ce groupe autour duquel on a commencé à construire.

Dès qu'il sera prêt à rejoindre les Lions, nous discuterons. Nous n'avons fixé aucune deadline pour qu'il donne une réponse. Le match du Japon était une opportunité pour qu'il tente de gagner sa place en sélection. Il aura d'autres opportunités. »

Sur William Saliba

« Saliba fait partie des joueurs que l'on suit »

« Sur le moyen – long terme, nous travaillons avec un répertoire d'une quarantaine de jeunes talents camerounais, évoluant partout dans le monde, et qui sont susceptibles d'intégrer les Lions à l'avenir. William Saliba fait partie de cette liste de joueurs susceptibles d'évoluer avec le Cameroun de par ses origines. Aujourd'hui, il est international Espoirs français mais on le suit aussi.

Si j'avais été choisi par la Fecafoot comme sélectionneur du Cameroun, c'est justement sur la base de ce projet. Je m'étais présenté à l'entretien avec une liste de joueurs - dont Saliba faisait partie – que mon staff et moi comptions convaincre de rejoindre la sélection, dans un projet sur plusieurs générations de joueurs incluant les U19, U21 et U23. Dès le départ, notre souhait était de rassembler les joueurs d'origine camerounaises afin de leur donner le goût et l'habitude de défendre le drapeau national.

C'est un travail difficile, qui demande un gros investissement pour creuser dans les réserves de grands clubs, en France, en Angleterre (Manchester, Arsenal et Liverpool), en Espagne, en Allemagne, mais dont la finalité est d'éviter la dispersion vers des sélections européennes de nos talents camerounais. En ce moment, par exemple, on travaille à convaincre le prometteur Youssoufa Moukoko (Borussia Dortmund, 16 ans), qui est international U20 allemand, de nous rejoindre dans ce projet. Un dialogue est mené avec le joueur et sa famille afin qu'il joue pour le Cameroun. Pour William Saliba, il n'y a pas encore de discussions concrètes. Ni avec lui, ni avec ses proches mais il est bien dans notre liste de 40 noms. »