Pascal Dupraz
Pascal DuprazCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
DEBAT

ASSE : faut-il encore croire au maintien des Verts ?

« Croyez-vous encore au maintien des Verts en L1 » : c'est notre débat de la semaine à l'ASSE...

Zapping But! Football Club ASSE : les Verts sans cellule de recrutement, un problème ?

Oui, un peu

« Il reste un match, trois points à prendre, et les Verts sont à égalité avec Metz qui va se déplacer à Paris. Les Parisiens restent sur une large victoire à Montpellier (4-0). Chez eux, ils sont sur deux matches nuls et je pense qu'ils voudront terminer par une victoire devant leur public, pour ce qui sera peut-être la « der » de Kylian Mbappé au Parc des princes. Si le PSG joue le jeu, je ne vois pas Metz résister. Il sera difficile pour l'équipe de Frédéric Antonetti de ne pas repartir bredouille. L'ASSE n'aurait alors besoin que d'1 point pour arracher la 18e place et filer en barrages. Mais en est-elle capable, c'est la question... Les Nantais ne leur feront pas de cadeaux, c'est certain. Antoine Kombouaré, qui déteste Pascal Dupraz, l'a clairement fait comprendre après la défaite de son équipe à Lyon (2-3) samedi dernier. Les Canaris vont vouloir finir leur saison en beauté, fêter la victoire en Coupe de France devant leur public. Il faudra une ASSE à bloc pour ramener au moins 1 point. Evidemment, les derniers matches n'ont pas rassuré. Du tout. Même en menant 2-0 à la mi-temps contre des Niçois aux abonnés absents, les Verts ont trouvé le moyen de perdre. Leur entame de match contre Reims (1-2) et leur deuxième mi-temps ont également rappelé à quel point ils étaient fébriles. J'écris dans ces colonnes depuis des mois mes gros doutes sur le système mis en place par Pascal Dupraz, sur Eliaquim Mangala, et ma crainte de voir le successeur de Claude Puel mourir avec ses idées. Il y a tout pour que l'ASSE descende en L2, qu'elle paye sa gestion catastrophique depuis de longues années. Elle y est presque. Elle est au bord du gouffre. Mais cette dernière journée de L1 peut encore tout changer et j'ai envie de croire à un exploit. De croire à Khazri, Bouanga, Hamouma, Nordin ou Camara. Au retour de Sacko, à Nadé, Gourna ou Youssouf dans la foulée de son but à Nice, ou même à Boudebouz. Il n'y a quand même pas que des chèvres dans cette équipe... Aux Verts de montrer qu'ils valent un peu mieux que leur classement. De s'éviter cette descente qui ferait tâche dans leur carrière et que ne mérite absolument pas le peuple vert. »

Laurent HESS

 

Désolé, mais j'ai du mal !

« Samedi dernier, comme beaucoup, j'ai pris un gros coup sur la tête en voyant que l'ASSE était dans l'incapacité de battre chez lui une équipe du bas de tableau en roue libre. Je l'étais encore plus suite à la glissade à la 19e place à la fin de cette triste soirée. Aujourd'hui, j'ai du mal à m'imaginer ces Verts-là, moribond contre Reims, faire un résultat sur la pelouse du FC Nantes, rival historique d'un « Nostalgico » qui risque d'être en pause pour au moins un an.

Kombouaré n'est pas un homme de cadeaux et surtout pas à Dupraz

Vu sa faiblesse défensive, je ne vois pas Sainté gagner à la Beaujoire face à une équipe en confiance qui célèbrera à domicile sa saison exceptionnelle auréolée d'une victoire en Coupe de France et d'un retour en Coupe d'Europe. Pour avoir discuté avec lui ce week-end, j'ai aussi pu noter qu'Antoine Kombouaré était plus que déterminé à bien finir. « Si Sainté gagne, c'est qu'ils l'auront mérité mais on ne fera pas de cadeaux. Moi, on ne m'a pas souvent fait de cadeaux dans ma vie », m'a-t-il lâché, presque étonné que je lui pose la question au sujet de ce match décisif pour les Verts. Comme beaucoup de coach, le Kanak n'aime pas Pascal Dupraz et hors de question pour lui de lever le pied. A Nantes, les supporters ne pardonneraient pas un cadeau à l'un des ennemis héréditaires.

A son niveau de la saison, Nantes ne peut pas perdre contre l'ASSE. Tout au plus un match nul pour permettre aux Verts de dépendre de Paris. Mais, là aussi, je suis un peu inquiet de ce PSG – Metz. Si le Champion de France a montré une chose ces dernières semaines, c'est qu'il était déjà en vacances et jouait en dilettante même à la maison (2-2 au Parc contre l'ESTAC...). Pour moi, les Grenats, s'ils mettent de l'impact, sont en capacité de surprendre Paris. »

Alexandre CORBOZ

Pour résumer

« Croyez-vous encore au maintien des Verts en L1 » : c'est notre débat de la semaine à l'ASSE... Laurent Hess et Alexandre Corboz, nos journalistes, débattent. Le premier veut y croire, le second a plus de mal à envisager un miracle...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.