ASSE, FC Nantes, OM, PSG, LOSC, OL : la LFP dévoile son nouveau protocole contre la Covid-19
Didier QuillotCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet
PROTECTION

ASSE, FC Nantes, OM, PSG, LOSC, OL : la LFP dévoile son nouveau protocole contre la Covid-19

Le conseil d'administration de la LFP a décidé ce mercredi de modifier le protocole concernant les reports de match en L1 et en L2. Désormais, si 20 joueurs sur 30 sont disponibles, une équipe touchée devra jouer.

La semaine dernière, André Villas-Boas n'a pas compris que le match de l'OM à Brest ne soit pas reporté car quatre de ses joueurs étaient encore touchés par la Covid-19. Ce mercredi, le PSG a annoncé que trois cas étaient déclarés dans ses rangs et peut-être un quatrième avec Marquinhos. Son match à Lens jeudi prochain va-t-il être reporté, de même que le Clasico le dimanche suivant ?

A priori, non. En effet, le conseil d'administration de la LFP a demandé ce mercredi à ce que le protocole concernant les matches reportés soit modifié. Son directeur général, Didier Quillot, a expliqué à L'Equipe : "Nous demandons des ajustements. Il faut qu'il y ait une doctrine nationale qui soit établie par le gouvernement pour la gestion des cas positifs et pour les entraînements des cas contact. Nous souhaitons que cette doctrine nationale fasse l'objet d'un texte de façon à rendre homogènes les décisions de toutes les ARS (Agences régionales de santé)."

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE l'ASSE

Il faudrait désormais plus de 10 joueurs positifs

Alors qu'actuellement, un match peut être reporté si quatre joueurs ont été testés positifs sur huit jours glissants, Didier Quillot et la LFP voudraient que ce chiffre grimpe jusqu'à dix. "Nous pensons que c'est de la compétence de l'organisateur de définir le nombre de joueurs à partir de quand un match peut être reporté. Nous voulons que les clubs établissent des listes de 30 joueurs et que, tant qu'il y a 20 membres de l'effectif qui sont négatifs, le match soit maintenu. Ce chiffre pourrait être amené à évoluer en fonction de la situation sanitaire. Il a été bien précisé lors du conseil que c'était une proposition de la LFP. Il faut maintenant obtenir l'agrément du gouvernement. C'est la cellule interministérielle de crise qui doit accepter ou pas cette demande. Dans ce dossier, on a le soutien du ministère des Sports."