ASSE, FC Nantes, PSG, OL, OM : les droits TV impactés par les dérapages des ultras ?
La CommanderieCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MauvAIS TIMING

ASSE, FC Nantes, PSG, OL, OM : les droits TV impactés par les dérapages des ultras ?

Le journaliste de Canal+ Pierre Ménès estime que les violences des ultras marseillais mais aussi les manifestations de ceux de l'ASSE et du FC Nantes constituent une mauvaise publicité pour la L1 au moment de la renégociation des droits TV.

Demain, la Ligue lancera son appel d'offres partiel pour les droits TV de la Ligue 1. Dans un climat des plus moroses, entre les menaces d'attaque judiciaire de Canal+, les difficultés économiques de tous les clubs à cause de la pandémie de Covid-19 et aussi, selon Pierre Ménès, après les débordements des ultras observés ces derniers temps.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Personne ne saisit le côté dramatique de cette soirée"

“A un moment où le foot français recherche des investisseurs, l’image renvoyée est terrible, a écrit Ménès sur son blog. Qui va avoir envie d’injecter des millions d’euros pour se retrouver avec des matches remis parce que des abrutis vont foutre le bordel au centre d’entraînement ? J’ai l’impression que personne ne saisit le côté dramatique de cette soirée. Et les conséquences qu’elle va engendrer.”

Un employé de Canal+ dénigrant un "produit" que la chaîne cryptée veut récupérer au rabais ? Ça ressemble à une analyse très objectif de la situation…