Emmanuel Macron et Bernard Caiazzo
Emmanuel Macron et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INQUIÉTUDE

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL, LOSC : l'Etat pas décidé à sauver la L1, Canal+ non plus ?

Dans la crise sans fin du football français, il est désormais avéré que l'Etat ne s'impliquera pas, lui qui a déjà beaucoup à faire pour sauver l'économie du pays mise à mal par la Covid-19. Et Canal+ pourrait également ne pas bouger le petit doigt…

C'est un article pour le moins déprimant que L'Equipe consacre ce jeudi aux droits TV de la Ligue 1. Avec un article qui dit tout : "Bolloré-Macron, l'axe du rien". Le quotidien y explique que les relations entre le Président de République et l'actionnaire majoritaire de Vivendi, maison-mère de Canal+, sont des plus fraîches. Et que le premier nommé n'a pas l'intention de donner suite à ses revendications (notamment une baisse de la TVA sur les abonnements) pour l'inciter à sauver le football français en reprenant les droits TV laissés en plan par Mediapro.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"On n'a pas vocation à couvrir les errements de certains partenaires de la Ligue"

« Canal+ a des demandes à l’égard de l’Etat, reconnaît-on à l’Elysée. Mais elles ne sont pas liées à une offre sur les droits de la Ligue 1. Ils n’ont pas fait de chantage en indiquant qu’ils ne feraient une offre que si, et seulement si, ces demandes étaient honorées. Ce sont d’ailleurs des ministres différents qui traitent de ces sujets. La position du Président (Macron) est pertinente. On n’a pas vocation à couvrir, par je ne sais quels artifices budgétaires, les errements de certains partenaires de la Ligue. Et on n’a pas vocation à intervenir en faveur d’un acteur plus que d’un autre sur le marché télévisuel au travers d’une aide directe. »

Pas de coup de pouce de l'Etat, donc. Plus inquiétant encore, L'Equipe, s'appuyant sur des témoignages au sein de la LFP, assure que plusieurs dirigeants pensent même que Canal+ n'a pas non plus réellement l'intention de sauver le football français, la chaîne cryptée ayant appris à vivre avec peu de ballon rond hexagonal sur ses antennes. Glaçant !

Pour résumer

L'Etat n'aurait aucune intention d'intervenir de quelque façon que ce soit pour aider le football français dans la crise qu'il traverse à cause de Mediapro.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet